L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 20 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
CAS.jpg

Le Conseil d'Analyse Stratégique a publié son suivi des indicateurs d'attractivité de la France. Comme le rapport Giaccobi, cela confirme un état des lieux à fort potentiel.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le Rapport du CAS

Résumé (officiel) :

Avec l'accélération des mouvements de capitaux et de personnes, la capacité d'un pays à attirer et à retenir les entreprises et talents est devenue un élément clé des politiques économiques de croissance. La crise économique a renforcé le poids accordé à l'attractivité, tous les pays étant mobilisés pour attirer les activités créatrices d'emplois.

L'attractivité des pays est souvent présentée par le biais de classements internationaux reposant sur des indices composites de compétitivité et des enquêtes d'opinion auprès de chefs d'entreprises. Ces classements fournissent une première appréciation utile du positionnement relatif des différents pays mais ils pêchent par leur instabilité, l'hétérogénéité des variables mobilisées et l'absence de fondements théoriques à l'agrégation des données.

Afin d'établir un diagnostic objectif de l'attractivité du site France, le Centre d'analyse stratégique et l'Agence française pour les investissements internationaux, avec la collaboration de la Direction générale du trésor et de la Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale ont souhaité rassembler dans le « Tableau de bord 2010 de l'attractivité de la France » des données économiques concernant les investissements, les activités productives et stratégiques et les compétences attirés sur le territoire national ainsi que sur les principaux déterminants des choix de localisation des entreprises étrangères. Pour chacun de ces indicateurs, la France est comparée à onze pays qui ont le plus souvent un poids important dans les investissements internationaux et des relations économiques soutenues avec la France.

La France apparaît comme un pays carrefour de l'investissement international : 3ème pays d'accueil de l'investissement direct étranger dans le monde et seconde destination européenne des investissements étrangers créateurs d'emplois. Les filiales de groupes étrangers contribuent largement à l'activité du secteur manufacturier en France : elles réalisent 30 % de la valeur ajoutée, emploient un salarié sur quatre et sont à l'origine de 20 % de la R & D conduite sur notre territoire. Les compétences étrangères sont également à l'honneur en France : avec près de 250 000 étudiants accueillis, la France est le 4ème pays mondial d'accueil des étudiants en mobilité internationale.

Les indicateurs relatifs aux déterminants de la localisation donnent une image diversifiée et équilibrée des points forts et des points faibles du territoire français. Les principaux atouts de la France résident dans la taille et le dynamisme de son marché, la densité et la performance de ses infrastructures, le niveau de qualification et de productivité de sa main d'œuvre et la qualité de vie. Si la France affiche une bonne maîtrise de ses coûts de production et bénéficie d'avantages comparatifs en termes de coûts d'implantation des entreprises, sa position en matière de fiscalité et d'environnement administratif reste à améliorer. Dans une perspective de plus long terme, le renforcement des capacités de recherche et d'innovation et le positionnement sur les énergies renouvelables seront des éléments clés pour l'attractivité du site France.

Télécharger le document

Date de publication: 20 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
CAS.jpg

Le CAS se fait l'écho du renouveau de l'activité de la France dans ce domaine qui devient stratégique pour l'économie et pas seulement la Défense. Les USA dominent largement ce marché avec IBM et Cray. La Chine affiche de grandes ambitions. La France cherche sa voie.

Télécharger le rapport

Résumé (Officiel) :

Les supercalculateurs actuels réalisent en un jour une tâche qu'un ordinateur de bureau mettrait 150 ans à accomplir. Leur puissance, traduite en opérations par seconde (flops), double presque chaque année - elle est, en 2010, de l'ordre de 2 1015 flops (ou 2 pétaflops). De nombreux domaines scientifiques et techniques, comme l'aéronautique, l'astrophysique, les matériaux, la chimie quantique, la santé, l'environnement, ou encore la fusion nucléaire, sont aujourd'hui dépendants des capacités de calcul intensif. Les supercalculateurs constituent donc un outil stratégique de compétitivité pour les États et les entreprises.

L'Europe et la France, qui s'étaient laissé distancer, ont consacré d'importants efforts depuis 2007 pour revenir dans la course mondiale. La mise en place d'une structure (GENCI), chargée de développer les moyens de calcul nationaux, a permis en 3 ans de multiplier par 30, en France, la puissance de calcul. Dans le cadre de l'initiative européenne PRACE (Partnership for Advanced Computing in Europe), un supercalculateur de 0,8 pétaflops est désormais opérationnel à Jülich en Allemagne et accessible à tous les scientifiques européens depuis le 1er juin 2010. La France devrait bénéficier prochainement de deux nouveaux outils : en 2010, pour ses besoins de défense, elle disposera de Tera 100 (puissance d'au moins 1 pétaflops) et en 2011 du Très Grand Centre de calcul (TGCC), d'une puissance supérieure à 1 pétaflops (dans le cadre de la participation à PRACE).

Ces outils au service de la défense, de la recherche et de la compétitivité industrielle demandent de l'Europe - seul échelon pertinent compte tenu de l'explosion des coûts - et de la France un engagement dans la durée pour accompagner le développement du calcul intensif et préparer les générations futures de supercalculateurs.

-Proposition n° 1 : Garantir le développement du calcul intensif sur le moyen terme et conforter GENCI (Grand Équipement National de Calcul Intensif) dans ses missions.

-Proposition n° 2 : Créer des formations qualifiantes en calcul intensif de la licence au doctorat.

-Proposition n° 3 : Soutenir le développement d'une industrie française et européenne des supercalculateurs dans le cadre du programme « Dépenses d'avenir ».

-Proposition n° 4 : À l'instar des États-Unis, favoriser l'émergence d'une infrastructure de recherche européenne d'envergure internationale et renforcer le processus d'innovation et de transfert en améliorant les relations public/privé pour faire de la France l'un des pivots du calcul intensif.

Télécharger le document

Date de publication: 19 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a autorisé la commercialisation aux USA des "Turkish Derivatives Exchange's futures contract based on the Istanbul Stock Exchange 30 Stock Index (ISE-30)".

Lire le communiqué

Date de publication: 19 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
TEMAX.jpg

L'indice des ventes des produits électroniques ménagers de GfK Temax a progressé de 4% au 2° trimestre 2010 sur 2009. La tendance au multiéquipement (téléviseurs et produits portables) semble être un soutien du marché, ainsi que la baisse des prix.

Télécharger l'indice

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le document

Date de publication: 18 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :
USCourts.jpg

Le nombre des RJ aux USA continue de monter au 2° trimestre 2010 avec 422.061, mais reste en deçà du "record" du 31 décembre 2005 avec près de 670.000 RJ. Sur une période de 15 ans, c'est l'anomalie de l'année 2007 qui reste remarquable et souligne le laxisme monétaire de l'époque.

Lire le communiqué de presse

Date de publication: 18 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :
NRC.jpg

Le National Research Council (NRC) vient de publier le rapport demandé par l'agence DIA (Defence Intellignece Agency) sur la stratégie S&T de 6 pays (Japon-Brésil-Inde-Chine-Russie-Singapour) avec les implications économiques et stratégiques des évolutions décrites. Très révélateur du souci réel des USA de maintenir leur avance S&T et de leur inquiétude devant la dispersion de la recherche au niveau mondial, notamment dans le domaine militaire, mais aussi économique.

Télécharger le rapport (gratuit, après identification)

Résumé officiel (extrait) :

Key Recommendation. Because a successful global S&T innovation environment portends future prosperity and security for all countries, monitoring the transformation from a national to a global S&T innovation environment should be undertaken on a regular basis for the United States and all countries of interest. Because this transformation can take place before a national S&T environment is fully developed, monitoring should be conducted independent of a country's current achievement. (Recommendation 10-1)

Key Recommendation. The transfer of intellectual property by multinational corporations into domestic companies through S&T activities should be monitored in key countries, particularly India and China. The United States could join with Japan, and possibly the European Union, to establish a united front against such practices. (Recommendation 10-2)

Key Recommendation. The United States should assess its own preparation for, and transformation to, a successful global S&T innovation environment to ensure that it remains in a preeminent S&T position for continued prosperity and national security. Specific areas for assessment should include global exchanges in education and R&D talent, international as well as national recruitment of R&D talent, multinational corporate collaborations, and public policies that facilitate or restrain the leadership of the United States in global S&T innovation. (Recommendation 10-3)

Key Recommendation. For each country of interest, the United States should identify country- specific measures of S&T innovation environments, including nontraditional indicators that are appropriate for targeted technologies and developments. The United States should monitor each country's capacity to facilitate the cultural changes needed to achieve its global S&T innovation environment. These indicators are especially important for predicting future changes in S&T innovation environments. (Recommendation 10-4)

Key Recommendation. The most successful global S&T innovation environments will recruit S&T talent into attractive positions with excellent facilities and research support. The United States should track the quality and availability of research facilities and research support as a significant indicator of any country's attractiveness to the world's S&T talent. (Recommendation 10-5)

Key Recommendation. The United States should continue to gauge the efficiency of research, measured by the effective uses of research talent and research facilities, which portends the future of a county's innovation environment. Efficiency ultimately guides the use of research talent and facilities. For instance, the monitoring of nonresearch responsibilities of scientists (such as administration and proposal writing) and the quality of research infrastructure could be incorporated into measures of efficiency. Highly efficient S&T systems support the most attractive research careers for talented S&T contributors. (Recommendation 10-6)

Key Recommendation. The U.S. government should assess, as a matter of urgency, the national security implications of the continuing global S&T revolution and the global dispersion of R&D. It should evaluate the impact of the decline in U.S. academic competitiveness at the primary and secondary levels, as pointed out in the 2007 report Rising Above the Gathering Storm report, especially with regard to the sciences. Equally important, the assessment should seek mechanisms for sustainable U.S. government collaboration with the international community to uncover and exploit potential scientific and technological breakthroughs, wherever they occur, and to contain whatever threats they may portend. (Recommendation 9-1)

Date de publication: 17 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
Assemblee_Nationale.jpg

Gilles Carrez avait rédigé un rapport sur les niches fiscales (juillet 2010). Le Sénateur Marini vient d'intervenir dans ce débat en rappelant qu'il n'y a pas de mesure efficace qui soit indolore !

Télécharger le rapport

Résumé officiel :

Le présent rapport a donc deux objectifs :

- faire part à la commission des Finances des premiers éléments d'information transmis par le Gouvernement sur l'utilisation faite par les contribuables des réformes fiscales intervenues depuis un an ;

- examiner les conditions juridiques de l'application des dispositions fiscales, en s'efforçant de répondre aux questions suivantes : les textes réglementaires requis ont-ils été pris ? Les administrations et les contribuables ont-ils été informés de façon satisfaisante des dispositions nouvelles ? Leur portée a-t-elle été suffisamment explicitée pour en garantir la mise en œuvre effective ?

Date de publication: 17 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
TMX.jpg

L'indice TSX-Global Mining (S&P) reste relativement prudent pour le secteur minier. Il n'est guère différent des indices boursiers du type CAC 40 etc. Le secteur est sur la base de valorisation assez modeste Il fait l'objet de tentatives de prises de contrôle et d'une activité croissante du fait des nouveaux pays comme la Chine ou l'Inde. Certains analystes soulignent cette anomalie. Le Journal La Tribune s'en est fait l'écho le 17 août.

Le S&P / TSX / Global Mining Index (2007-2010)

Méthodologie Note de synthèse

Addendum : le 19 août, BHP Billiton a lancé une OPA sur Potash !

Date de publication: 16 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :

L'Association for Financial Markets in Europe, le lobby des marchés financiers européens, a publié le 12 août une étude et fait une proposition sur l'organisation et la régulation du système financier européen. Au lieu de l'augmentation des fonds propres préparé dans le cadre de Bâle III et du Fonds de sécurisation organisé dans le cadre européen, l'AFME propose un système de sécurisation d'un autre ordre fondé sur la consolidation interne du bilan des banques en "forçant" les créanciers à sécuriser le bilan, (par consolidation de leur créance) avec en compensation un moindre dévalorisation de leur créance (10 à 20% de pertes au lieu de 90 en cas de liquidation).

C'est donc un mécanisme nouveau d'auto-consolidation qui est proposé et non la simple et coûteuse augmentation des fonds propres.

C'est un mécanisme qui s'apparente au système de fonds européen, en ce sens qu'il ne mobilise pas de fonds immédiatement et qui en diffère en ce sens qu'il en mobilise peu en cas de crise, mais permet de forcer une conversion de dettes en fonds propres.

Télécharger le document

Résumé officiel :

The paper, "The Systemic Safety Net: Pulling failing firms back from the edge",

focuses on two mechanisms ‐ "bail‐in" and "contingent capital" ‐ that allow failing firms to continue in business rather than face liquidation.

• Bailin: Implemented when a firm hits a pre‐defined trigger, this would

recapitalise a firm as a going concern by converting selected tranches of

unsecured debt to common equity. No shareholder or creditor

consultation would be needed so this could happen very quickly ‐ over a

weekend, for example.

• Contingent capital: Used historically by the insurance sector to provision

against one‐time losses, this is issued in the form of notes convertible into equity upon the issuer's hitting a pre‐defined trigger. The trigger itself would be activated well in advance of a firm falling below minimum

regulatory capital requirements. It requires no regulatory involvement, so

increases transparency and may help prevent a localised problem

spiralling into a systemic crisis.

Either option would be far better option than liquidation, protecting

depositors and employees and reducing the likelihood of contagion. In each case, the bank's shareholders would bear the loss through devaluation or dilution of their equity. Critically, neither option requires capital support from taxpayers or a pre‐capitalised fund for providing liquidity.

Mots-clés :
Bâle III
Date de publication: 16 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :
IATA.jpg

L'IATA publie ce jour le Premium Traffic Monitor de juin 2010 qui confirme la bonne tenue du trafic aérien avec une tendance de +9%.

Aéroport de Paris a confirmé aussi cette tendance avec un trafic de juillet 2010 équivalent à juillet 2008.

Consulter le rapport

Résumé officiel :

  • June saw another rise in air travel with premium up 16.6% on the same month last year, and economy travel up 9.5%;
  • First half growth, even after April ash plume, was 11.9% for premium, 6.3% economy and 6.8% total passengers;
  • There was evidence of a slowdown in Q2, to annualized growth of 9% for premium and 6% for economy, from double-figures in 09H2 and 10Q1;
  • This sort of slowdown should be expected as the post recession rebound and business inventory cycle boosts disappear;
  • Annualized growth of around 6% is still very solid and similar to the pace of expansion before the recession;
  • Year-on-year growth rates will slow to these growth rates in the second half of 2010 as the 2009 comparisons become less of a boost;
  • Large regional differences remain with Asian, South American and Middle Eastern markets strong, transatlantic sluggish;
  • The data supports the view we are entering a slower phase of growth but so far it looks to be no worse than trend, with regional variations.

Télécharger le document

Date de publication: 16 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :

Mise en ligne du rapport Giocobbi sur l'attractivité de la France. Globalement, la France est encore dans la course.

Télécharger le dossier

Lien de secours (Rapport) Lien de secours (Annexes)

Date de publication: 12 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
SEC.jpg

La pratique américaine de la dénonciation des fraudes (quasi-inconnue en Europe) sort renforcée de la crise : la réforme de la SEC récemment promulguée (après le vote du congrès) prévoit la possibilité de rémunérer le whistle blower à hauteur de 10 à 30% de l'amende prononcée par la SEC à condition que le WB ait une connaissance directe de la fraude (et que le montant dépasse 1 M$).

Date de publication: 12 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
SEC.jpg

Quelques jours après la promulgation de la réforme par le Président Obama, Mary Shapiro vient de dresser le programme de la suite des réformes avec 5 thèmes directeurs : OTC Derivatives, Fiduciary Duty, Hedge Funds, Corporate Disclosure et Credit Rating Agencies

Pour les agences de rating, la Fed, le FDIC, et les régulateurs (OCC et OTS) ont déjà annoncé leur intention de mettre en place une notation transparente et automatique qui permette de se passer des agences de rating !

Consulter le communiqué

Date de publication: 12 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :

En acceptant de monétiser la dette publique US, la FED vient de lancer la "planche à billets" pour éviter la déflation aux USA. Cela va permettre aux Etats et à l'Etat fédéral de continuer à faire financer "sans crainte" leur politique de dépense publique. Du pur keynésianisme ! Avec un problème de sortie du dispositif, lorsqu'il faudra réengager une politique monétaire restrictive et payer les dettes ?

Rappelons qu'en 2 ans, depuis le début de la crise, le bilan de la FED a presque triplé en volume, essentiellement par le refinancement des titres hypothécaires. Jusqu'à ce jour, le financement étatique était resté au niveau de 2008.

Mots-clés :
Déflation
Date de publication: 12 août 2010
Auteur: PNS
Noter cette article :

Le Yuan arrive au bout de sa logique de sous-évaluation. La décision d'accepter un flottement "limité" depuis quelques mois, n'aura donné qu'un sursis limité.

En juin, tandis que l'activité économique générale de la Chine commence à ralentir (on est passé d'un rythme annuel de +20% à +13% en 6 mois), le déficit commercial US continue de s'aggraver à 50 Milliards$ contre 35 en janvier 2009 ! ... tandis que les exportation chinoises battaient tous les records.

Une forte réévaluation de la monnaie chinoise devra intervenir dans les prochains mois. La forme et la rapidité de cette évolution sont les seules marges de manoeuvre des autorités chinoises.

On se rapproche ainsi du modèle de sortie de crise des années 87-90 lorsque le Japon avait dû fortement réévaluer le Yen pour rééquilibrer les échanges et les monnaies.

Voir à ce sujet l'article de la Tribune du 23 août

Mots-clés :
Yen (Yen)
Date de publication: 11 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
Fitch_Ratings.jpg

La dernière analyse de Fitch confirme la lente amélioration de la qualité de la dette obligataire aux USA.

Téléchargement (libre pour les personnes identifiées - Gratuit)

Résumé officiel :

The impact of U.S. corporate bond upgrades and downgrades remained relatively tame in the second quarter of 2010 (2Q'10) with each affecting roughly 1% of market volume, according to Fitch Ratings' recently published report, U.S. Corporate Bond Market: A Review of Second-Quarter 2010 Rating and Issuance Activity. However, upgrades totaling $35.1 billion topped downgrades of $27 billion making 2Q'10 the first quarter to exhibit such a trend since 2007.

Second-quarter upgrades were mostly a product of credit gains at the speculative grade level where upgrades of $24.9 billion readily topped downgrades of $5.8 billion. Through the first half of 2010, the par value of U.S. corporate bonds affected by upgrades has run nearly even with the dollar impact of downgrades. However, upgrades are up twofold from the bleak levels recorded in the first half of 2009 (1H'09), while downgrades have contracted to a small fraction of 1H'09 downgrades.

Mots-clés :
Dette
Date de publication: 11 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
Fitch_Ratings.jpg

Fitche vient de publier sa nouvelle méthode d'évaluation des activités de toute / pont et tunnel à péage.

Télécharger (gratuit, pour les personnes identifiées)

Résumé officiel :

Fitch Ratings has revised its global rating criteria for Toll Roads, Bridges and Tunnels. The revised methodology expands on the analytical approach Fitch developed in 2007 and follows the organization of the new global master criteria. The six key areas of focus are: structure and information; completion risk; operations risk; revenue risk; macro risks; debt structure; and debt service and counterparty risk.

Date de publication: 11 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
Banque_de_France.jpg

La Banque de France vient de publier les statistiques de la Balance des paiements de juin qui font ressortir une légère amélioration des transactions courantes.

Télécharger la Balance des paiements de juin

Date de publication: 11 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
Banque_de_France.jpg

Dans sa dernière analyse conjoncturelle la Banque de France se montre timidement optimiste pour la croissance française avec une prévision à 0,3% pour le 3° trimestre de l'année. Le Gouvernement continue de fonder ses calculs sur une croissance annuelle de 2,5%, soit environ le double. La conséquence prévisible sera des recettes fiscales inférieures aux prévisions et un déficit accru.

Les statistiques de la Banque de France

Date de publication: 9 août 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
IATA.jpg

L'IATA a publié un rapport sur l'évolution du secteur du transport aérien dont le titre résume le contenu : BACK INTO PROFIT EXCEPT FOR EUROPE.

Télécharger l'étude sectorielle IATA

Télécharger le document