L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 13 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

La banque de France a publié son rapport mensuel sur la balance des paiements de la France.

Il en ressort qu'en juillet, le déficit des transactions courantes atteint 2,2 milliards après 2,7 milliards en juin. Dans le compte financier, les sorties nettes d'investissements directs s'établissent à 1,5 milliard après 8,4 milliards en juin. Les investissements de portefeuille enregistrent des sorties nettes de capitaux de 9,4 milliards après des entrées nettes de 38,2 milliards. Les autres investissements affichent des entrées nettes de capitaux de 35,3 milliards après des sorties nettes de 58,2 milliards.

Télécharger le Rapport 2010

Télécharger le document

Date de publication: 11 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
SEC.jpg

Suite au grave disfonctionnement du 6 mai (chute de l'indice de plus de 25% pendant quelques minutes) la SEC a décidé de mettre en place un système amélioré de coupe-circuit ligne par ligne.

Consulter la décision

Liste "Russel"

Date de publication: 11 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
ADIT.jpg

L'ambassade de France au Japon vient de réaliser une étude sur l'internet des objets. Vaste univers qui est en train de bouger.

Télécharger le document

Plan

Introduction

1. L'Internet des Objets et l'Informatique Ubiquitaire

1.1 Définition du sujet et du vocabulaire

- L'idée générale : l'Informatique Ubiquitaire

- Le support physique : l'Internet des Objets

- Entre l'Homme et l'Objet : l'Intelligence Ambiante

- Du bon usage du vocabulaire

1.2 L'Internet des Objets, bilan concret et applications

1.2.1 De l'intérêt "d'étiqueter" le monde qui nous entoure

1.2.2 Choisir le bon tag, une question d'usage

1.2.3 Des technologies variées en fonction de l'utilisation prévue

- Le code-barres

- Les codes-barres à deux dimensions, l'exemple du QR Code au Japon

- Les tags RFID ou radio-étiquettes

- Du RFID à l'Internet des Objets

1.2.4 Que faire avec tous ces objets étiquetés ? Du quotidien à la science-fiction

- Les choses qui commencent à bouger : Dans la distribution - Dans l'agro-alimentaire - Dans la logistique - Dans l'industrie pharmaceutique

- Assistance à l'autonomie et domotique : Pour la santé - Pour la domotique, les maisons intelligentes - Pour les transports

- De l'émergence de l'Intelligence Ambiante

1.2.5 Acteurs clés et tentatives de standardisation

- Ken Sakamura et l'Ubiquitous ID Center

- L'Auto-ID Lab, EPCglobal et l'EPC

- uID et EPC, analyse comparée des deux modèles

- IPv6 : internet s'agrandit

1.3 Le développement de l'Internet des Objets

1.3.1 Les macro-tendances

1.3.2 Les éléments facilitants

- L'aspect énergétique

- Rendre les objets "intelligents"

- Des progrès dans les moyens de communication

- Mieux intégrer l'Internet des Objets dans les objets eux-mêmes

- Le casse-tête de l'interopérabilité

- Qu'attendre des standards ?

- Un mot sur l'industrialisation

1.3.3 Les potentiels freins au développement

- La question de la gouvernance

- Sécurité et vie privée

2. L'exemple du Japon, un pays qui a beaucoup misé sur l'ubiquitaire

2.1 L'historique des réformes : leurs ambitions et leur impact sur la société

- Mieux comprendre l'attachement des Japonais à la technologie

- 2000-2005 : Le plan e-Japan

- 2005-2010 : Le plan u-Japan

- 2010-2020 : La ICT Restoration Vision (Haraguchi Vision 2.0)

2.2 Etat des lieux de la recherche en 2010

- Des financements parfois irréguliers

- Deux exemples de projets remarquables

* Le projet TRON de Sakamura

* Le projet Live-E! de Hiroshi Esaki

* Des projets menés par des personnalités de premier plan

- Le projet WAUN, un exemple de recherche menée dans l'industrie

- The World of Mushrooms : NTT propose sa définition de l'Intelligence Ambiante

2.3 Bilan de l'ubiquitaire au Japon en 2010

3. La ville numérique : l'aboutissement de l'ubiquitaire

3.1 Des chantiers ponctuels qui attirent beaucoup d'attention

3.2 New Songdo City : le projet le plus ambitieux

3.3 Masdar : l'éco-ville des Emirats Arabes Unis

3.4 Dongtan : quand la Chine confond vitesse et précipitation

3.5 Le choix japonais : construire le futur pas à pas

Conclusion

Compléments bibliographiques

Mots-clés :
Yen (Yen)
Date de publication: 11 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
ADIT.jpg

L'amabssade de France à Tokyo vient de publier un résumé de l'étude de la NEDO sur les technologies des énergies renouvelables au Japon et dans le monde.

Télécharger le document

Extrait :

L'accent est donc mis sur le développement des solutions techniques qui font la force des entreprises japonaises, à savoir les modules photovoltaïques, les éoliennes, et les technologies qui utilisent la biomasse, sans pour autant négliger celles qui permettront un accès à des énergies non encore utilisées, telles que l'énergie des océans. Mais quel que soit le degré de maturité des technologies, le même problème apparaît sans cesse : le coût élevé de production qui rend ces nouvelles énergies peu compétitives faces aux énergies fossiles. De nombreux efforts restent donc à fournir avant d'arriver à la parité économique du réseau. Ces efforts valent la peine d'être consentis au regard du potentiel de développement économique que représentent les nouvelles énergies.

Date de publication: 10 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :
Cour_des_Compte.jpg

La Cour des comptes vient de publier son rapport annuel sur l'application des lois de financement de la Sécurité sociale dans lequel elle déplore que "l'enjeu lié aux niches sociales reste insuffisamment reconnu et ces dispositifs trop peu évalués".

Il est également précisé dans ce rapport que les 178 dispositifs d'exonération, d'exemption, de réduction de taux ou d'abattement d'assiette représentaient 67 milliards d'euros de pertes de recettes il y a un an, contre 58 milliards d'euros en 2005. Les mesures ont bien été prises mais pour des résultats modestes, en raison du nombre trop limité des niches concernées et de la création concomitante de nouveaux dispositifs. Au final, "le coût des mesures nouvelles s'est révélé plus élevé que celui des révisions".

Télécharger le rapport complet

Télécharger par partie :

Résumé officiel :

Défini notamment par l'article LO 132-3 du code des juridictions financières, le rapport annuel sur l'application des lois de financement de la sécurité sociale présente le résultat des travaux de la Cour des comptes sur la sécurité sociale.

Dans une première partie, la juridiction analyse les comptes de la sécurité sociale de 2009. Elle rend son avis sur la cohérence des tableaux d'équilibre et analyse l'ensemble des comptes des organismes inclus dans le champ des lois de financement de la sécurité sociale (LFSS) puis examine les conditions de réalisation de l'ONDAM,

pour 2009 notamment. Compte tenu des enjeux pour l'équilibre des comptes, le suivi des recommandations précédentes est ciblé cette année sur l'évaluation et la maîtrise des « niches sociales ».

Une deuxième partie est consacrée à l'examen de la gestion des organismes de sécurité sociale (OSS). Elle comprend la synthèse des contrôles effectués dans le cadre du réseau d'alerte, mais aussi plusieurs enquêtes thématiques portant successivement sur le système d'information de la branche maladie du régime général, l'absentéisme maladie dans les organismes, la lutte contre la fraude aux prestations sociales, enfin le fonctionnement des commissions de recours amiable (CRA). Une analyse particulière de la protection sociale dans les industries électriques et gazières est également présentée.

Une troisième partie est relative à la gestion des risques. Pour la branche maladie, trois insertions concernent successivement la situation financière des hôpitaux publics, la politique d'équipements en imagerie médicale, les soins dentaires.

Deux insertions concernent la branche retraite : la première traite des décotes et surcotes dans les pensions de retraite, la seconde de l'invalidité et de l'inaptitude au travail dans le régime général. Pour la branche famille, une insertion analyse les aides publiques apportées aux familles monoparentales. Une insertion aborde enfin, de manière transversale, divers aspects internationaux de la sécurité sociale.

Dans leur diversité, les travaux de la Cour mettent souvent en évidence l'ampleur des évolutions récentes mais aussi, à chaque fois, la nécessité de réformes complémentaires, indispensables notamment du fait du contexte financier très dégradé.

C'est pourquoi la Cour prolonge ses constats par une série de recommandations, dont elle assurera le suivi.

Télécharger le document

Date de publication: 10 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

Au mois de juillet 2010, la production de l'industrie manufacturière a augmenté de 1,4 % en volume. Elle avait baissé de 1,2 % en juin. La production de l'ensemble de l'industrie a quant à elle augmenté de 0,9 % (après une baisse de 1,7 % en juin) d'après le rapport mensuel publié ce vendredi par l'INSEE.

Télécharger le Rapport

Indices de la production industrielle

 : Indices de la production industrielle

Légende : CZ : industrie manufacturière - (C1) : IAA - (C3) : équi-pements électriques, électroniques, informatiques ; machines - (C4) : matériels de transport - (C5) : autres industries

Sources : INSEE, SSP, SOeS

Télécharger le document

Date de publication: 10 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

La Fédération du e-commerce et de la Vente à Distance a publié ce matin son rapport semestriel dans lequel elle fait un le bilan plutôt positif du e-commerce au T2 2010.

Principales informations qui ressortent du rapport :

  • Le commerce électronique a progressé de 29% au cours du 1er semestre 2010 par rapport au 1er semestre 2009. Cette croissance est supérieure à celle enregistrée au cours de l'année 2009 (+25%)
  • Le commerce électronique a progressé de 29% au cours du 1er semestre 2010 par rapport au 1er semestre 2009. Cette croissance est supérieure à celle enregistrée au cours de l'année 2009 (+25%).
  • Sur les 12 derniers mois, le nombre de sites marchands actifs a progressé de 29%. On compte désormais 70 200 sites marchands contre 54 200 il y a un an, soit 16 000 nouveaux sites marchands créés au cours des 12 derniers mois.
  • Le nombre de transactions par carte a augmenté de + 26% au cours du semestre.
  • Au total avec 14,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires e-commerce réalisé pour le 1er semestre 2010, ce sont près de 156 millions de transactions qui ont été enregistrées par les sites de e-commerce.
  • Le montant moyen de la transaction se maintient à un niveau élevé à 93€ euros proche du record du 1er trimestre 2008 (94 €). Sur un an, le montant moyen de la transaction qui était passé sous la barre des 90€, a progressé de +4%.
  • Au cours du dernier semestre, les sites du panel iCE 30 ont vu leur chiffre d'affaires global augmenter de 14% sur un an (contre 7% au 1er semestre 2009). Ils retrouvent ainsi en 2010 un niveau de croissance comparable à l'année 2008 (16%). Cette croissance profite de la très bonne tenue du e-tourisme en hausse de 18%, tandis que les ventes aux professionnels renouent avec une croissance à deux chiffres à +15% (vs -3% au 1er semestre 2009).(L'indice iCE, calculé à partir des données recueillies auprès de 40 sites marchands (issus du top 10 de leur secteur), permet de mesurer la croissance des sites leaders à périmètre constant.)

Lire le Rapport

Date de publication: 9 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

l'INSEE et Pôle Emploi ont publié ce matin son rapport trimestriel dans lequel elle observe une amélioration du marché du travail en France au deuxième trimestre, mais le tassement de la reprise ne permet pas d'envisager de véritable rebond de l'emploi hors intérim au second semestre selon ces données.

L'INSEE compte 26.200 emplois créés au deuxième trimestre. Mais Pôle emploi s'attend à un fléchissement de la tendance au deuxième semestre.

L'emploi salarié marchand a ainsi progressé de 0,2 % au premier comme au deuxième trimestre, pour atteindre un niveau de 15.913.800 de personnes à la fin juin.

Il reste toutefois en baisse sur les 12 derniers mois, avec 27.300 postes de moins (-0,2 %) qu'à la fin du deuxième trimestre 2009.

L'emploi dans les services a augmenté de 0,4 % au second trimestre, soit 47.400 postes créés, avec une hausse de 5,3 % (27.600) postes pour l'intérim, selon l'Insee.

Emploi salarié des secteurs principalement marchands

 : Emploi salarié des secteurs principalement marchands

Insee, estimations d'emploi

Télécharger le rapport

Télécharger le document

Date de publication: 9 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

Le Forum économique mondial (World Economic Forum) a publié ce matin son rapport 2010-2010 sur la compétitivité.

Comme pour les précédentes années, la Suisse reste en tête du palmarès de la compétitivité économique mondiale.

La France quant à elle a gagné une place au détriment de l'Australie, elle passe donc en quinzième position alors que les États-Unis poursuivent leur recul, passant du deuxième au quatrième rang.

Si la France a pu gagner une place, c'est grâce notamment à ses infrastructures, parmi les meilleures du monde, la qualité de sa main d'oeuvre, ainsi que la qualité et la richesse offertes par son système éducatif, note le rapport.

Selon le rapport 2010-2011 sur la compétitivité, la Suède est passée de la quatrième à la deuxième place du classement, et comme l'an dernier, le podium est complété par Singapour.

Télécharger le Rapport 2010-2011

Télécharger le document

Date de publication: 9 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :

Le Groupe BP a publié hier son analyse de l'accident de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon et met en cause les sous-traitants qui opéraient cette plate-forme : Haliburton et Transocean.

Télécharger le rapport complet

Annexe A...

Annexe B...

Autres annexes

Extraits :

This report presents an analysis of the events leading up to the accident, eight key findings related to the causal chain of events and recommendations to enable the prevention of a similar accident. The investigation team worked separately from any investigation conducted by other companies involved in the accident, and it did not review its analyses, conclusions or recommendations with any other company or investigation team. Also, at the time this report was written, other investigations, such as the U.S. Coast Guard and Bureau of Ocean Energy Management, Regulation and Enforcement Joint Investigation and the President's National Commission were ongoing. While the understanding of this accident will continue to develop with time, the information in this report can support learning and the prevention of a recurrence.

.../...

1 The annulus cement barrier did not isolate the hydrocarbons.

2 The shoe track barriers did not isolate the hydrocarbons.

3 The negative-pressure test was accepted although well integrity had not been established.

4 Influx was not recognized until hydrocarbons were in the riser.

5 Well control response actions failed to regain control of the well. S

6 Diversion to the mud gas separator resulted in gas venting onto the rig.

7 The fire and gas system did not prevent hydrocarbon ignition.

8 The BOP emergency mode did not seal the well.

Télécharger le document

Date de publication: 9 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
Banque_de_France.jpg

Article théorique très intéressant sur la stratégie de la BCE.

Télécharger le document

Résumé officiel :

Cet article examine l'art du central banking de la BCE en reprenant la distinction proposée par Goodfriend (2009) entre les trois politiques qui sont du ressort d'une banque centrale : la politique monétaire qui consiste à faire varier la taille de son bilan ; la politique du crédit qui consiste à en modifier la structure et la politique de taux d'intérêt qui consiste à modifier les taux sur la facilité de prêt marginal et sur la facilité de dépôt. La « littérature » théorique souligne l'existence d'un principe de séparation entre la première, orientée vers la stabilité monétaire, et les deux autres politiques, orientées vers la stabilité financière identifiée au bon fonctionnement du marché monétaire interbancaire ; elle montre en particulier qu'une banque centrale non seulement a la possibilité mais doit s'efforcer de séparer la conduite de sa politique monétaire, qui doit être fondée sur la recherche de la stabilité des prix à moyen et long terme, de sa politique du crédit, qui obéit à des impératifs de court terme et consiste à approvisionner le système bancaire en liquidité en cas de chocs transitoires sur la demande de monnaie. Le principe de séparation, qui a guidé l'action de la BCE durant la première phase de la crise, est devenu de plus en plus difficile à maintenir quand les taux d'intérêt se sont rapprochés de zéro. Les mesures non conventionnelles adoptées par la BCE ont en effet créé une interférence entre sa politique monétaire, sa politique du crédit et sa politique de taux d'intérêt.

Télécharger le document

Date de publication: 9 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :

L'ambassade de France en Slovaquie dresse un tableau détaillé des efforts de ce pays doublement "neuf" (issu de la scission de la Tchécoslovaquie + ancien pays de l'Est) pour mettre en place une recherche à la hauteur de l'Europe. Malgré des efforts importants les dépenses de recherche évoluent moins vite que le PNB !!

Télécharger le rapport

Plan du rapport :

1. La politique de l'Etat dans le domaine des sciences et techniques

1.1. Présentation

1.2. Les priorités du nouveau Gouvernement pour la recherche

2. Structures de la recherche

2.1. Présentation

2.2. L'Académie Slovaque des Sciences (SAV)

2.3. La recherche rattachée à l'Enseignement supérieur

2.4. La recherche dirigée par les ministères

2.5. La recherche dans le secteur privé

3. Personnel de Recherche et Développement

4. Performances et domaines scientifiques

4.1. Performances de la recherche

4.2. Types de recherche et domaines scientifiques

5. Le financement de la recherche

5.1. Dépenses globales en matière de R&D

5.2. Budget public de la recherche

5.3. Financements de la recherche privée

5.4. Financements internationaux

6. Coopération internationale

6.1. Coopérations franco-slovaques en matière de recherche

6.2. La coopération multi et bilatérale slovaque en matière de recherche

Annexes :

- Contacts utiles

- Liens utiles

- Classement des universités slovaques

- Acronymes

Date de publication: 8 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
FDIC.jpg

La First Regional Bank de LA était spécialisée dans l'immobilier et avait pratiqué des prêts "risquées". La banque avait été fermée le 29 janvier 2010 avec des pertes déclarées de l'ordre de 825 Millions $ sur des actifs net de 2,1 Milliards $.

La Community Bank & Trust, Cornelia, Georgia était spécialisée dans l'immobilier commercial. Elle avait été fermée le 29 janvier 2010 avec des pertes déclarées de l'ordre de 345 Millions $ sur des actifs net de 1,2 Milliards $.

La Columbia River Bank, The Dalles, Oregon était spécialisée dans l'immobilier résidentiel. Elle avait été fermée le 22 janvier 2010 avec des pertes déclarées de l'ordre de 161 Millions $ sur des actifs net de 947 Millions $.

Télécharger le rapport First Regional Bank

Télécharger le rapport de la Community Bank & Trust

Télécharger le rapport de la Columbia River Bank

Résumé officiel (First Regional Bank):

First Regional's failure was due to (1) ineffective Board and management oversight, which included weak risk management practices, violations of laws and regulations, and lack of adherence to some examination recommendations; (2) high concentrations in CRE and ADC lending; (3) inadequate loan underwriting; (4) poor credit administration; and (5) increased dependence on brokered deposits as funding sources during a critical period in 2008. These practices and strategies exposed the bank to substantial risk in declining market conditions. Loan-related losses were responsible for the depletion of earnings and the erosion of capital. First Regional's reliance on potentially volatile funding sources led to a liquidity crisis and the ultimate failure of the institution.

Résumé officiel (Community Bank & Trust):

CBT's failure can be attributed to inadequate oversight by the Board of Directors (Board) and management. In particular, the bank's control environment was not commensurate with the risk associated with increasing concentrations in CRE and ADC loans. CBT was also negatively impacted by the Board and management relying too heavily for an extended period of time on a senior official's expertise and authority rather than establishing sound practices and controls. The Board and management were also slow to respond to examiner recommendations and supervisory actions and did not implement sound risk management practices, particularly related to loan underwriting and credit administration activities. Finally, CBT lacked adequate controls over lending operations, which likely contributed to inappropriate lending activities that were associated with substantial losses.

Résumé officiel (Columbia River Bank):

CRB's failure can be attributed to the Board's and management's growth strategy, which included expansion into new geographic areas that led to high CRE and, in particular, ADC loan concentrations, coupled with management's and the Board's failure to establish appropriate practices to mitigate the corresponding concentration risk. Poor loan underwriting and weak credit administration practices contributed to the precipitous deterioration in asset quality when the economy began to decline. Management and the Board were slow to recognize the need to adjust the bank's strategy in response to the real estate downturn. Ultimately, the DFCS closed CRB after determining the bank was not viable due to deteriorating asset quality, poor earnings, and inadequate capital.

Télécharger le document

Date de publication: 8 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
SEC.jpg

La SEC vient d'engager une procédure judiciaire contre un conseiller financier (Neal Greenberg - Colorado) qui avait entraîné des personnes âgées dans des souscriptions de hedge funds.

Télécharger l'acte d'accusation

Résumé / extrait officiel

"Greenberg misrepresented the diversification, risks and fees involved with investing in the Agile hedge funds to conservative investors who were dependent upon their investment income for some or all of their living expenses," said Donald M. Hoerl, Director of the SEC's Denver Regional Office. "Greenberg's unsuitable recommendations and misrepresentations deceived his advisory clients into believing their money was safe with him."

Télécharger le document

Date de publication: 8 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

Le conseil scientifique des indices de Nyse Euronext a décidé de faire entrer deux valeurs simultanément dans le CAC 40. Natixis et Publicis remplacent ainsi Dexia et Lagardère. Ces modifications seront effectives à compter de la séance boursière du 20 septembre.

Pour prendre cette décision, les huit membres qui composent le conseil scientifique des indices de Nyse Euronext se sont basés sur 2 critères : le poids du capital flottant et la liquidité des titres.

Au-delà de ces deux éléments, les huit membres du conseil disposent d'une relative liberté de choix. Vendredi, pour la première fois depuis 2007, ils ont opté pour deux entrées et deux sorties simultanées.

Dexia et Lagardère seront introduites dans l'indice Next20, antichambre du CAC, avec Edenred et Rhodia, tandis qu'Atos Origin et Foncière des Régions en sont retirées en plus de Natixis et de Publicis.

Cinq valeurs intègrent en outre le SBF 120 - Bull, Faiveley Transport, Medica, Rubis et Sequana, tandis que six en sont retirées - Beneteau, Bonduelle, Ciments français, Euler Hermes, Sperian Protection et Vilmorin.

Télécharger le communiqué de presse

Télécharger le document

Date de publication: 8 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :

La BCE a annoncé le détail des opérations de refinancement dont le règlement interviendra entre le 17 octobre 2010 et le 18 janvier 2011

Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne a décidé de prolonger ses mesures de soutien aux banques, tout en notant une certaine amélioration du marché monétaire. Le regain de tension sur la dette souveraine le mois dernier incite sans doute l'institution à rester prudente.

La BCE continuera donc à réaliser ses opérations principales de refinancement sous la forme d'appels d'offres à taux fixe, la totalité des soumissions étant servie, aussi longtemps que nécessaire et au moins jusqu'à la fin de la douzième période de constitution de réserves de 2010, le 18 janvier 2011. Cette procédure d'appel d'offres sera également maintenue pour les opérations de refinancement exceptionnelles dont la durée correspond à une période de constitution de réserves, qui continueront d'être d'effectuées aussi longtemps que nécessaire et au moins jusqu'à fin 2010. Le taux fixe de ces opérations de refinancement exceptionnelles sera identique à celui retenu lors de l'opération principale de refinancement en cours.

En outre, le Conseil a décidé de conduire les opérations de refinancement à plus long terme d'une durée de trois mois dont le règlement doit intervenir le 28 octobre, le 25 novembre et le 23 décembre 2010 sous la forme d'appels d'offres à taux fixe, la totalité des soumissions étant servie.

Le taux des opérations d'une durée de trois mois sera égal à la moyenne des taux des opérations principales de refinancement effectuées sur la durée des opérations de refinancement à plus long terme respectives.

Date de publication: 8 sept. 2010
Auteur: MPE
Noter cette article :
SEC.jpg

Intervention de Mary L. Shapiro à l'Economic Club of New York, New York, précisant les mesures en cours et envisagées pour renforcer la sécurité du fonctionnement technique du marché.

Consulter le texte

Extraits :

- We have proposed rules that would effectively prohibit broker-dealers from providing third-parties with unfiltered access to the markets and require that broker-dealers implement appropriate risk controls for market access.

- We have proposed large trader reporting requirements and a consolidated audit trail system that would tremendously enhance regulators' ability to identify significant market participants, collect information on their activity, and analyze how their trading behavior affects the market.

- We have proposed to ban the display of flash orders that may give an inequitable advantage to certain traders, and to prevent information about buying and selling interest in dark pools from being made available only to a select group of participants in the pools.

.../...

First, we should reexamine the circuit breaker mechanisms that directly limit price volatility. These include the recently adopted circuit breakers for individual stocks, as well as the longstanding broad market circuit breakers that apply across the securities and futures markets.

.../...

A second area that warrants close review is the regulatory scheme that applies to the most active and sophisticated participants in today's market structure - high frequency trading firms.

../...

A third type of trading practice that has received recent attention involves submitting large volumes of orders into the markets, most of which are cancelled. We know that, in the ordinary course, many high frequency trading firms cancel 90 percent or more of the orders they submit to the markets. There may, of course, be justifiable explanations for many cancelled orders to reflect changing market conditions.

.../...

Finally, there is market fragmentation. As I already noted, trading volume in stocks is split among many different exchanges and trading venues. Some display quotations that are made widely available to the public, and some do not.

Date de publication: 7 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :
MINEFE.jpg

La ministre de l'Économie Christine Lagarde a publié son 2e rapport au Parlement sur les contrats d'assurance vie non réclamés.

Les dispositifs qui ont été mis en place par le gouvernement et installés par les assureurs suite au vote de la loi du 17 décembre 2007 y sont détaillés.

Les dispositifs AGIRA 1 et 2 d'identification des contrats d'assurance vie en déshérence ont permis le versement de 550 millions d'euros de capitaux à plus de 100.000 bénéficiaires depuis mai 2006.

D'autres mesures sont également prévues dans le cadre d'une proposition de loi adoptée au Sénat en première lecture le 29 avril dernier.

Télécharger le Rapport 2010

Télécharger le Rapport 2009

Télécharger le document

Mots-clés :
Assurance-Vie
Date de publication: 7 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :
UNCTAD.jpg

Selon le rapport annuel publié par la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (Cnuced) ce matin, les investissements directs étrangers ont, contrairement ce qui était prévu par les économistes, mieux résisté à la crise, les entrepreneurs ayant choisi de couper dans les coûts plutôt que dans leurs activités internationales.

Il est expliqué à travers ce rapport que "Malgré le fort impact de la crise économique et financière mondiale sur les programmes d'investissements des sociétés transnationales, il n'y a pas eu d'importants retraits d'actifs à l'international".

Selon les experts de l'ONU, près de 18 % des 236 entreprises interrogées ont expliqué que la crise "les avaient conduits à vendre ou à fermer une partie importante de leurs activités à l'international".

Selon la Cnuced, les flux d'investissements directs étrangers devraient dépasser 1.200 milliards de dollars en 2010, contre 1.114 milliards de dollars en 2009.

Le Brésil, la Chine et l'Inde sont à ce jour les 3 pays considérés comme offrant le meilleur potentiel d'attractivité, les États-Unis ayant perdu leur deuxième place au classement.

Télécharger le Rapport

Résumé officiel :

WorldTransnational corporations (TNCs) are increasingly optimistic about the international investment environment and their own prospects for foreign direct investment (FDI) this year and beyond, this year's World Investment Prospects Survey 2010-2012 shows.

UNCTAD's World Investment Prospects Survey 2010-2012 provides an outlook on future trends in foreign direct investment (FDI) by the largest transnational corporations (TNCs).

This year's results point to a recovery in global FDI flows in 2010 and further growth in 2011 and 2012. The results are based on the responses of 236 TNCs and 116 IPAs (investment promotion agencies) to an UNCTAD questionnaire.

Reflecting other forecasts of improving global economic activity, TNCs' perceptions of the international investment climate are on an upswing. Compared to last year's survey, in which some 47 per cent of respondents expressed pessimistic views regarding 2010, only 36 per cent of respondents this year expressed pessimistic views for the current year. Looking beyond 2010, the outlook is markedly brighter, with 47 per cent of respondents expressing an optimistic view for 2011 and a solid majority (62 per cent) expressing an optimistic view for 2012. These results suggest that while TNCs are continuing to face short-term difficulties, the crisis has not structurally shifted their plans for the future.

The results from the survey also suggest that the crisis was less destructive to FDI than had been feared. While investment budgets, including those for FDI, were squeezed during the crisis, TNCs did not engage in wholesale divestment of their foreign affiliates.

The crisis did, however, accentuate one recent trend, namely the shifting of TNCs' geographical focus to developing and transition economies. These economies, which weathered the downturn better and are leading the global recovery, are playing an increasingly important role in TNC strategies. Nine of the top 15 priority FDI destinations for the period ending 2012 are developing or transition economies.

Increasing optimism and the lessening impact of the crisis have encouraged TNCs to maintain, and in some cases revise upwards, their international investment programmes, suggesting favourable prospects for FDI flows. Some 43 per cent of respondents intend increasing their international investment expenditures in 2010 as compared to the low levels of 2009. Roughly 58 per cent of respondents predict increases in 2011 and 2012.

TNCs based in developing economies are more optimistic about the growth of their FDI expenditures over the next few years than their developed-economy peers, especially when compared to TNCs headquartered in Europe.

On the basis of these findings and other indicators of TNC and FDI activity, UNCTAD's World Investment Report 2010, released on 22 July, estimates a base-case scenario which assumes world economic growth of 3.0 per cent in 2010 and 3.2 per cent in 2011.

It predicts that global FDI flows could reach $1.3-1.5 trillion in 2011 and $1.6-2.0 trillion in 2012, up from an estimated $1.2 trillion in 2010. A rebound in the cross-border mergers and acquisitions market would be the major driver of this growth, whereas the contribution of greenfield investments - new or additional investments in offices or factories where no production existed before - is expected to be more limited.

The World Investment Prospects Survey 2010-2012 is the most recent in a series of surveys on FDI prospects. UNCTAD has carried out similar surveys since 1995.

Télécharger le document

Date de publication: 7 sept. 2010
Auteur: YB
Noter cette article :
MEEDDAT.jpg

La Commission des comptes et de l'économie de l'environnement a publié son rapport annuel.

Il en ressort qu'en 2008, les activités de protection de l'environnement génèrent une dépense estimée à 44 milliards d'euros. La dépense (+ 4,1 %) progresse plus vite que le PIB en valeur (+ 2,9 %). Les entreprises financent 37 % de la dépense totale, contre 27 % pour les ménages. Le reste, attribué aux administrations publiques, représente 36 % de la dépense.

En 2008, la dépense progresse fortement dans les domaines de la protection de l'air, de l'administration générale et de la protection et l'assainissement du sol, des eaux souterraines et de surface.

Télécharger le Rapport 2010

Télécharger le document