L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Formation

Nous avons rédigé une centaine de dossiers pour vous initier aux règles fondamentales de l’investissement en Bourse. Ces dossiers ont une vocation explicative, mais pas de documentation technique parfaitement actualisée. Ils sont actualisés régulièrement, mais peuvent comprendre des simplifications, des raccourcis pédagogiques ou des exemples qui n’ont pas été actualisés. Les actualités en bas de page vous permettront généralement de les actualiser.Merci de lire la page d’avertissement avant d’utiliser ces dossiers pédagogiques.

Agroalimentaire » Les entreprises
Noter ce cours :
A. Principaux acteurs

1. Les entreprises

Les principaux groupes du secteur sont européens et américains. Ils sont présents partout dans le monde et proposent une large gamme de marques et de produits, plusieurs centaines par groupe. Nestlé et Unilever se détachent clairement en termes de chiffre d'affaires en raison de leur présence forte dans tous les pays développés et de leur gamme de produits très étendue.

Entreprise
Pays d'origine
Chiffre d'affaires en 2001
Chiffre d'affaires en 2014
Chiffre d'affaires en 2016
Nestlé
Suisse
50,4
85,1
89,4
Unilever
Pays-Bas
51,5
48,4
52,7
Danone
France
14,5
21,1
22,9

Les grandes entreprises agro-alimentaires en 2015 et leur chiffre d'affaires 2001-2016 en milliards d'euros.

2. Des entreprises mondiales

Toutes ces entreprises sont présentes sur quasiment tous les marchés mondiaux. Les deux plus importants sont l'Europe et les Etats-Unis. Pour les entreprises européennes, l'Europe est leur cœur de marché. C'est là où elles réalisent la plus grande part de leur chiffre d'affaires et de leurs profits, notamment en profitant des ressources agricoles de l'Europe.

Exemple :

En 2016, Danone génère 39 % de son chiffre d'affaires en Europe,  41% en ALMA (Asie-Pacifique, Amérique Latine, Moyen-Orient, Afrique) et 20% au CEI- NORAM (Commonwealth des Etats indépendants, Amérique du Nord). La France est le 3e marché en valeur en 2016.

Les Etats-Unis sont la clé du développement international des entreprises agro-alimentaires européennes car elles y sont encore relativement peu présentes. Ce développement international passe par l'acquisition d'entreprises implantées sur les marchés cibles.

B. Tendances actuelles

Les deux principales tendances récentes sont, du côté de l'offre, un phénomène de concentration, et du côté de la demande, une évolution de la consommation vers les produits bio.

1. Concentration

Ces dernières années ont connu un très grand nombre d'opérations de vente et d'achat d'entreprises ou de lignes de produits agro-alimentaires qui contribuent à la concentration du secteur. Cette tendance s'explique par plusieurs facteurs :

  • Se développer au niveau mondial ;
  • Augmenter les parts de marché car c'est d'elles dont dépend la rentabilité ;
  • Améliorer la ligne de produits ;
  • Réorganiser et restructurer leurs activités.

Comme le marché croît lentement, que la concurrence est forte et que les prix sont peu flexibles, les entreprises agro-alimentaires se séparent de leurs actifs inefficaces et non rentables et réorganisent leurs activités de manière à augmenter les volumes, réduire les coûts en profitant de synergies et améliorer les profits.

Exemple :

En juin 2000, Unilever rachète l'américain Bestfoods (soupes Knorr, beurre de cacahuète, etc.) pour 24 milliards de dollars. Les synergies sont évaluées à 800 millions d'euros. 8 000 suppressions d'emplois sont prévues en sus des 25 000 déjà prévues dans le cadre de la réorganisation des activités d'Unilever.

Exemple :

En juin 2005, Danone a cédé à Heinz ses sauces pour 700 millions d’euros afin de parachever son opération de recentrage stratégique du groupe sur les yaourts, les eaux et les biscuits. Le français pourrait par ailleurs déprécier davantage ses activités d'eau en bonbonne aux Etats-Unis.

Exemple :

En novembre 2006, Nestlé et Coca-Cola ont trouvé un accord visant à recentrer les activités de leur joint-venture Beverage Partners Worldwide (BPW) sur les boissons au thé noir prêtes-à-boire. La transaction, qui est sujette à certaines procédures réglementaires, a pris effets au début de 2007. Les deux partenaires sont d'avis que ce recentrage accélérera la croissance de BPW et renforcera sa présence sur le marché. Enviga, la boisson fonctionnelle à base de thé vert lancée récemment aux États-Unis et qui a été introduite en Europe en 2008 est commercialisée par le biais de la joint-venture existante.

Exemple:

En 2015, Heinz a acquis Kraft Foods. Danone a acquis Whitewave, spécialiste de produits bio (lait de soja, amende etc) et cotée en bourse, pour 11,3 millards en 2016.

2. La demande de produits bio

Ces dernières années ont vu le déferlement de produits bio dans les magasins. Cette tendance répond à une méfiance croissante des consommateurs vis-à-vis de l'origine des produits et à une recherche de sécurité alimentaire. Les dernières crises alimentaires (maladie de la " vache folle ", fièvre aphteuse, listeriose, grippe aviaire, etc.) ont fortement accéléré ce mouvement amorcé il y a 30 ans. Les produits bio ou organiques font l'objet d'un label particulier estampillé AB pour " Agriculture Biologique ".

Les entreprises agro-alimentaires profitent de cette tendance en utilisant ce thème comme outil de communication pour leurs marques.