L'information financière que vous ne trouvez
nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

Date de publication: 18 sept. 2019
Auteur: DB
Noter cette article :
SEC.jpg

La Securities and Exchange Commission (SEC)  a inculpé deux filiales de Prudential Financial Inc pour ne pas avoir divulgué  des situations de  conflits d'intérêts et d'avoir livré de fausses informations  aux conseils d'administration de 94 fonds qu'ils ont conseillés.

Selon l'ordonnance de la SEC, AST Investment Services Inc. et PGIM Investments LLC (PI), filiales de Prudential, ont servi de conseillers en investissement pour 94 fonds communs de placement dédiés à l'assurance. Selon l’ordonnance, en 2006, les fonds ont été réorganisés afin que Prudential puisse bénéficier de certains avantages fiscaux. Ces avantages pour Prudential ont toutefois eu des conséquences négatives pour les fonds.

Premièrement, AST et PI ont coûté aux fonds des dizaines de millions de dollars en intérêts créditeurs lorsqu'ils ont temporairement rappelé les titres que les fonds avaient empruntés. AST et PI n'ont pas révélé, aux conseils d'administration des fonds ou aux propriétaires véritables des actions des fonds, le conflit d'intérêts existant entre Prudential et les fonds en rapport avec les rappels, constate la SEC.

 Deuxièmement, la réorganisation des fonds les a soumis à un traitement fiscal moins favorable dans certains pays étrangers, mais Prudential n'a pas remboursé dans les délais les fonds pour les pertes qui en résultaient, malgré les engagements  de AST et de PI.

L'ordonnance de la SEC reconnaît qu'AST et PI ont auto-signalé le comportement délictueux  à la SEC mais après avoir initialement omis de le divulguer lors d'un examen, qu’ils ont également coopéré  avec les enquêteurs  de la SEC  et remboursé volontairement les fonds pour un montant supérieur à 155 millions de dollars. L’ordonnance demande aussi à AST et PI  de dégager 27,6 millions de dollars supplémentaires de remboursement  et  de payer une amende civile de 5 millions de dollars et de cesser de commettre de nouvelles violations. AST et PI n'ont ni admis ni nié les conclusions de la SEC.

Télécharger le document

Lien de secours