L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour une dizaine de news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Mar. 28 oct. 2014 - OCDE - Des réformes de fond ouvrent la voie à la reprise économique au Portugal

Partagez
Noter cette article :

L'Organisation de coopération et de développement économiques a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les résultats de sa dernière Étude économique de l’OCDE sur le Portugal.

Des réformes de fond ont contribué à remettre l’économie portugaise sur les rails même s’il faudra, pour que la reprise soit durable, introduire d’autres mesures destinées à renforcer la compétitivité à l’exportation, créer des emplois et garantir une protection sociale aux plus démunis, selon la dernière Étude économique de l’OCDE sur le Portugal.

Présentée à Lisbonne par le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, et la ministre des Finances du Portugal, Mme Maria Luís Albuquerque, cette Étude met en lumière les mesures significatives prises par le pays pour sortir d’une récession particulièrement grave et s’affranchir avec succès du programme d’assistance financière.

Selon l’Étude, le PIB du Portugal devrait progresser de 0,8 % cette année et de 1,3 % en 2015. Le rapport souligne par ailleurs que les exportations se redressent et que les finances publiques se portent mieux grâce aux mesures d’assainissement budgétaire. Le chômage, bien qu’élevé, est en recul.

« Le Portugal a accompli des progrès spectaculaires et ses efforts de réforme commencent à porter leurs fruits » a déclaré M. Gurría. « Tout l’enjeu maintenant est de poursuivre sur cette lancée. Cela veut dire qu’il faut faire encore davantage pour accroître la productivité et la compétitivité et, partant, stimuler les exportations, tout en s’employant parallèlement à traiter les séquelles de la crise : un chômage élevé, des inégalités de revenu et la pauvreté. »

L’OCDE préconise un certain nombre de réformes qui aideront le Portugal à convertir les succès remportés dernièrement sur les marchés à l’exportation en croissance durable et en créations d’emplois. Ses principales recommandations portent notamment sur des mesures destinées à renforcer la concurrence, en particulier dans le secteur des services grâce à une poursuite de la réforme de la réglementation, à stimuler l’innovation et à favoriser le développement des compétences. Les réformes récentes, qui privilégient la négociation salariale au niveau des entreprises à l’extension obligatoire des conventions collectives pour couvrir des secteurs d’activité entiers, devraient être poursuivies. La négociation au niveau de l’entreprise facilite en effet l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs qui jouent un rôle déterminant dans le renforcement de la productivité et la création d’emplois.

Dans son Étude, l’OCDE recommande au Portugal de poursuive, comme prévu, son assainissement budgétaire, et de s’assurer que les stabilisateurs budgétaires automatiques joueront pleinement leur rôle si la croissance venait à marquer le pas. Une attention particulière doit être réservée au secteur bancaire, qui demeure fragile du fait du niveau élevé des prêts improductifs qui pèsent toujours sur le bilan des banques. Sachant que de nombreuses entreprises sont très endettées et peinent à rembourser leurs prêts, les autorités devraient faire le nécessaire pour que les pertes bancaires soient prises en compte de manière cohérente et sans retard, évaluer l’efficacité des procédures d’insolvabilité et les réformer si nécessaire.

La crise, et notamment la forte hausse du chômage, a donné un coup d’arrêt au recul progressif des inégalités et de la pauvreté amorcé de longue date ; le nombre de ménages pauvres est maintenant reparti à la hausse, les enfants et les jeunes étant particulièrement touchés. Bien que le poids des mesures d’assainissement budgétaire ait porté essentiellement sur les ménages à hauts revenus, les revenus des groupes les plus défavorisés ont aussi été sérieusement amputés sous l’effet des réformes engagées.

Le Portugal devrait renforcer son filet de protection sociale, en réduisant les chevauchements entre les différents programmes existants, et en augmentant son aide en faveur des plus démunis. Il lui faudrait également renforcer les politiques de réinsertion des chômeurs, notamment à travers un élargissement de la formation pour adultes.

Consulter l'Étude

Lien de secours

Mar. 28 oct. 2014 - BCE - Évolutions monétaires dans la zone euro - Septembre 2014

Partagez
Noter cette article :

La Banque centrale européenne a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres des évolutions monétaires dans la zone euro pour le mois de septembre 2014.

Le taux de croissance annuel de l’agrégat large M3 s’est inscrit en hausse en septembre 2014 pour s’établir à 2,5 % après 2,1 % en août 20141.

La moyenne sur trois mois des taux de croissance annuels de M3 pour la période comprise entre juillet 2014 et septembre 2014 a atteint 2,1 % contre 1,8 % pour celle allant de juin 2014 à août 2014.

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Mar. 28 oct. 2014 - AFG - L'AFG signe un Memorandum of Understanding avec l'Association chinoise de la gestion d'actifs (AMAC)

Partagez
Noter cette article :

L’Association française de la gestion financière a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce avoir signé un Memorandum of Understanding avec l'Association chinoise de la gestion d'actifs (AMAC).

Le 14 octobre à Pékin, l’AFG, représentée par son directeur des affaires internationales, Stéphane Janin, a signé un Memorandum of Understanding (MoU) avec l'Association chinoise de la gestion (AMAC), afin de mieux servir les membres et de renforcer davantage la compréhension mutuelle et la collaboration entre les gestions d’actifs chinoise et française.

Par cet accord de partenariat, l’AMAC s’engage à renforcer la collaboration et la communication avec son homologue français. Cela doit se traduire par des réunions périodiques ainsi que par l’échange d’idées et de propositions, en matière réglementaire et juridique, pour améliorer la protection des investisseurs.

Tilman Lueder, Chef de l'unité gestion d'actifs à la Commission européenne ainsi que Bin Qi, directeur des relations internationales de la China Securities Regulatory Commission et Ziqiang Chen, directeur du département de contrôle des fonds de private equity de la China Securities Regulatory Commission, étaient notamment présents à Pékin lors de la signature du MoU.

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Mar. 28 oct. 2014 - FFSA - Assurance vie : collecte nette positive en septembre 2014

Partagez
Noter cette article :

Le Fédération Française des Sociétés d'Assurances a publié les chiffres de la collecte nette en assurance-vie pour le mois de septembre 2014.

Le montant des cotisations collectées par les sociétés d'assurances au cours des neuf premiers mois de 2014 est de 95,3 milliards d'euros (89,4 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de 2013) selon les chiffres de la FFSA et du GEMA.

Les prestations versées par les sociétés d'assurances sur la même période s'élèvent à 77,9 milliards d'euros (78,1 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de 2013).

La collecte nette s'établit à 17,4 milliards d'euros depuis le début de l'année.

Pour le mois de septembre 2014, l’assurance vie enregistre une collecte nette de 2,1 milliards d'euros.

L’encours des contrats d’assurance vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) s’élève à 1 505,6 milliards d’euros à fin septembre 2014.

Évolution mensuelle des cotisations (Estimations : vie et capitalisation - affaires directes - en milliards d'euros)

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Mar. 28 oct. 2014 - BdF - Options incluses dans les opérations de refinancement ciblées de la BCE

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié l'article de Jean-Paul Renne sur le thème des options incluses dans les opérations de refinancement ciblées de la BCE.

En juin 2014, la Banque Centrale Européenne a annoncé la mise en place d’un nouveau type d’opérations de refinancement visant à stimuler les prêts bancaires au secteur privé non-financier: les Targeted Longer-Term Refinancing Operations.

Cet article met en lumière, puis valorise, des options incluses dans ces opérations.

En particulier, il est montré que ces options participent aux mécanismes incitatifs à l’œuvre dans ces opérations.

L’analyse quantitative suggère que les conditions de financement offertes par les TLTROs sont particulièrement favorables pour les banques qui satisfont la contrainte de prêt définie dans le cadre du programme.

Consulter l'article

Lien de secours

Mar. 28 oct. 2014 - Project Syndicate - L'évolution de la décentralisation

Partagez
Noter cette article :

Le site project-syndicate.org a publié l'article de Barry Eichengreen, Pitt Professor of American History and Institutions à l'Université de Cambridge, et ancien conseiller principal en politiques auprès du Fonds monétaire international, sur le thème de l'évolution de la décentralisation.

Les Écossais se sont exprimés. Une forte majorité a voté contre l'indépendance lors du référendum historique du mois dernier. Mais le débat n'a laissé aucun doute quant à une majorité encore plus grande en faveur d'une plus grande décentralisationdu pouvoir économique, social et politique en Grande-Bretagne. Et les mouvements régionaux ailleurs en Europe et dans le monde entier expriment des demandes similaires.

Le sens de cette décentralisation est clair. L'Écosse, par exemple, ne tient pas particulièrement à un gouvernement plus grand ou plus petit que le gouvernement actuel, mais souhaite une composition différente des recettes fiscales et des dépenses. Elle veut davantage de décentralisation administrative. Le Scotland Act de 2012, qui doit entrer en vigueur en 2016, va fournir un acompte à ce besoin d'autonomie. Le Premier ministre David Cameron, qui veille au grain, a promis davantage...

Consulter l'article

Lien de secours

Lun. 27 oct. 2014 - HKMA - Alerte sites Web frauduleux : http://ibc.bcdirecthk.com/Obs_lgn_Secure.php

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité monétaire de Hong Kong a publié un communiqué de presse dans lequel elle lance une alerte à l'intention des investisseurs à propos d'un site frauduleux avec le nom de domaine "http://ibc.bcdirecthk.com/Obs_lgn_Secure.php".

Toute personne qui a visité le site serait redirigée vers un site officiel lié à Bank of China (Hong Kong) Limited (BOCHK).. Cette dernière a précisé dans un communiqué de presse qu'elle n'a aucun lien avec le site Web frauduleux.

HKMA a signalé l'affaire à la police de Hong Kong pour complément d'enquête.

Résumé :

The Hong Kong Monetary Authority (HKMA) wishes to alert members of the public to a fraudulent website with the domain name "http://ibc.bcdirecthk.com/Obs_lgn_Secure.php".  The website purports to be the official website of Bank of China (Hong Kong) Limited (BOCHK).  BOCHK has clarified that it has no connection with the fraudulent website.

Anyone who has provided his or her personal information to the website or has conducted any financial transactions through the website should contact BOCHK at 3988 2388 and any local Police Station or the Commercial Crime Bureau of the Hong Kong Police Force at 2860 5012. 

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Lun. 27 oct. 2014 - BdF - Valorisation d’instruments de taux d’intérêt dans un modèle non-linéaire

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié l'article de Jean-Paul Renne sur le thème de la valorisation d’instruments de taux d’intérêt dans un modèle non-linéaire.

Cet article présente un nouveau modèle de taux d’intérêt offrant des formules simples pour la valorisation de contrats d’échanges de taux (swaps), de contrats futures, d’options sur taux de swaps, de caps et de floors.

L’approche est fondée sur une utilisation originale des changements de régimes. Cette spécificité rend le modèle cohérent avec le caractère non-linéaire de la dynamique des taux d’intérêt.

En particulier, le modèle reproduit naturellement la façon dont les taux de court terme dépendent des taux directeurs fixés par la banque centrale (ces derniers étant à valeurs discrètes).

Une application à la zone euro montre comment le modèle peut être utilisé afin d’inférer la distribution risque-neutre de valeurs futures des taux de politique monétaire.

Consulter l'article

Lien de secours

Lun. 27 oct. 2014 - AMF - Accord de composition administrative conclu le 26 août 2014 avec la société Hugau Gestion

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce la mise en place d'un accord de composition administrative conclu le 26 août 2014 avec la société Hugau Gestion.

La société HUGAU GESTION est une société de gestion de portefeuille de type n°1, qui a été agréée le 27 juin 2006 sous la dénomination HUGAU GESTION.

Le 12 septembre 2012, le Secrétaire Général de l’Autorité des Marchés Financiers a ouvert une procédure de contrôle du respect, par HUGAU GESTION, de ses obligations professionnelles.

Sur la base du rapport de contrôle et connaissance prise des observations en réponse formulées par la société de gestion, le Collège de l’AMF lui a, par lettre du 3 avril 2014, notifié deux griefs, en assortissant cette notification d’une proposition d’entrée en voie de composition administrative, conformément aux articles L. 621-14-1 et R. 621-37-2 du code monétaire et financier.

Le premier grief est fondé sur les articles L. 533-10 du code monétaire et financier et 313-1 du règlement général de l’AMF ainsi que l’article 12 de l’instruction 2008-06 du 30 décembre 2008. Il vise le fait que HUGAU GESTION n’a pas suivi la procédure écrite prévue, en cas de « forçage du cours », pour valoriser les instruments financiers détenus à l’actif d’un fonds lors de la crise financière du second semestre 2011.

Ainsi, pour forcer leur cours, la société de gestion a procédé de façon discrétionnaire à un calcul théorique de leur cours l’ayant conduit à effectuer de nombreux changements de contributeurs externes. Elle n’a conservé aucun justificatif des méthodes et éléments de ses calculs permettant de justifier la détermination de la juste valeur des actifs détenus par ses OPCVM, obérant ainsi toute possibilité de contrôle quant à leur pertinence.

Cette procédure n’était en outre ni complète ni opérationnelle : elle ne définissait ni la qualité du contributeur d’origine, ni le critère de choix du contributeur de remplacement, ni la méthode de vérification de la fiabilité du prix affiché par celui-ci, ni, enfin, le modèle de valorisation du cours théorique.

Le deuxième grief est fondé sur les articles L. 533-12 du code monétaire et financier et 314-10 du règlement général de l’AMF. La société de gestion n’a pas informé le commissaire aux comptes en charge de la certification des comptes du fonds des modalités du forçage de cours. Le rapport annuel 2011 du fonds concerné omettait en outre de mentionner le recours au calcul d’un cours théorique qu’il estimait être le plus juste en cas de forçage du cours d’instruments obligataires. Les informations présentées dans ce rapport, relatives aux modalités de valorisation d’instruments obligataires du fonds, étaient donc partiellement inexactes et partant trompeuses.

Par lettre réceptionnée par l’AMF le 30 avril 2014, la SGP a informé l’AMF qu’elle acceptait le principe de l’entrée en voie de composition administrative.

HUGAU GESTION s’engage à compléter et à préciser la procédure de valorisation de ses OPCVM. Plus précisément, la SGP s’engage à :

  • préciser les critères de sélection du contributeur de référence ;
  • justifier les cas de recours au forçage du cours ;
  • détailler, pour les cas de recours au forçage du cours, les critères de choix du contributeur de remplacement et la méthode d’évaluation de la robustesse du cours que celui-ci communique ;
  • exposer la méthode de valorisation du prix théorique destiné à se substituer au cours d’origine lorsque le recours au cours forcé constaté est impossible ;
  • veiller à maintenir cette procédure opérationnelle et en contrôler régulièrement la bonne application.

HUGAU GESTION s’engage à communiquer à l’AMF, dans un délai de deux mois à compter de la notification de l’homologation de l’accord, les éléments utiles à la vérification de la mise en œuvre effective des engagements souscrits et à en informer le commissaire aux comptes.

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 27 oct. 2014 - FINMA - Le Comité des OPA de la FINMA examine les recours contre la décision 580/01 de la COPA concernant Swisslog Holding AG

Partagez
Noter cette article :

La FINMA, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse, a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce que son Comité des OPA examine les recours contre la décision 580/01 de la COPA concernant Swisslog Holding AG.

Dans le cadre de l’offre publique d’acquisition en cours de KUKA Aktiengesellschaft pour toutes les actions nominatives de Swisslog Holding AG se trouvant en mains du public, la Commission des OPA (COPA) a, par décision 580/01 du 16 octobre 2014 constaté que les actionnaires Grenzebach Maschinenbau GmbH et SWOCTEM GmbH, de même que les personnes et les sociétés qui les possèdent et les personnes et les sociétés qui sont possédées par Grenzebach Maschinenbau GmbH et SWOCTEM GmbH, agissent d’un commun accord avec l’offrant dans le cadre de cette offre depuis le 25 septembre 2014.

Grenzebach Maschinenbau GmbH et SWOCTEM GmbH ont contesté la décision 580/01 concernant cette constatation.

Le Comité des offres publiques d’acquisition de la FINMA examine ce recours.

 

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :