L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour une dizaine de news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Jeu. 22 janv. 2015 - BdF - Hausse des placements des sociétés d’assurance au T4 2014

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres des placements des assurances pour le 4e trimestre 2014.

Hausse des placements des sociétés d’assurance

Assurance vie et mixte : l’encours des placements financiers s’établit à 1 877 milliards d’euros à fin septembre 2014 en augmentation de 35,2 milliards par rapport à fin juin. Cette progression résulte principalement de la revalorisation des actifs (23,8 milliards, après 33,1 milliards au 2ème trimestre) en raison de la baisse des taux de marché. Les souscriptions nettes de titres d’OPC non monétaires (+6,2 milliards) constituent la plus grosse partie des flux nets de placement.

Assurance non-vie : l’encours des placements financiers s’élève à 205 milliards d’euros à fin septembre 2014, en hausse de 5,5 milliards par rapport à juin. Contribuent notamment à cet accroissement les effets de valorisation sur les titres obligataires et les actions cotées ainsi que les souscriptions de titres d’OPC.

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Jeu. 22 janv. 2015 - OCDE - Le taux d’emploi de l’OCDE en hausse à 65.7% au troisième trimestre 2014

Partagez
Noter cette article :

L'Organisation de coopération et de développement économiques a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille la situation de l'emploi dans la zone OCDE au troisième trimestre 2014.

 Le taux d’emploi de la zone OCDE – défini comme la part des personnes en âge de travailler ayant un emploi – était en hausse de 0.1 point de pourcentage à 65.7% au troisième trimestre 2014. Le taux d’emploi de la zone OCDE était de 0.5 point de pourcentage plus élevé qu’un an auparavant, mais restait néanmoins inférieur de 0.8 point de pourcentage au niveau observé au deuxième trimestre 2008.

Au troisième trimestre 2014, le taux d’emploi était en hausse de 0.1 point de pourcentage dans la zone euro (à 64.0%), la quatrième hausse consécutive, les plus fortes hausses étant observées au Portugal (hausse de 0.6 point de pourcentage à 63.0%), en Grèce (hausse de 0.5 point de pourcentage à 49.7%), en Irlande (hausse de 0.5 point de pourcentage à 61.9%), en République slovaque (hausse de 0.3 point de pourcentage à 61.0%), en Allemagne (hausse de 0.3 points de pourcentage à 74.0%) et aux Pays-Bas (hausse de 0.3 points de pourcentage à 73.9%).

Le taux d’emploi était également en hausse au Japon (de 0.2 point de pourcentage à 72.8%, la dixième hausse consécutive), au Royaume-Uni (de 0.1 point de pourcentage à 72.0%, la sixième hausse consécutive), aux États-Unis (de 0.1 point de pourcentage à 68.2%, son niveau le plus élevé depuis le premier trimestre 2009) et au Canada (de 0.1 point de pourcentage à 72.3%, après deux trimestres de baisse).

Comparé au deuxième trimestre 2014, le taux d’emploi de la zone OCDE pour les jeunes (15-24 ans) était stable au troisième trimestre 2014 (à 39,7%, après trois trimestres de hausse), tandis que le taux d’emploi de la zone OCDE était en hausse pour les travailleurs de 25 à 54 ans (de 0.1 point de pourcentage à 76.0%) et pour les travailleurs de 55 à 64 ans (de 0.2 point de pourcentage à 57.5%). Le taux d’emploi de la zone OCDE pour les hommes était en plus forte hausse (de 0.2 point de pourcentage à 73.7%) que celui pour les femmes (en hausse de 0.1 point de pourcentage à 57.9%).

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Jeu. 22 janv. 2015 - Project Syndicate - Se préparer aux aléas inconnus

Partagez
Noter cette article :

Le site project-syndicate.org a publié un article de Lucy P. Marcus, fondatrice et PDG de Marcus Venture Consulting, Ltd., professeur de leadership et de gouvernance à l'IE Business School, et directrice du conseil d'administration non exécutif de Atlantia SpA, sur le thème de la préparatiob aux aléas inconnus.

Nous vivons une époque pleine de dangers. Dès que nous sommes sur le point de retrouver nos repères, un événement ou un autre pour nous ébranler à nouveau. Les actes et les événements sont souvent étroitement liés et ce qui arrive sur un plan – frappant des personnes, des États, des secteurs économiques et des sociétés de toute taille – peut avoir des répercussions sur d’autres.

Les récents attentats terroristes à Paris en sont un exemple, touchant non seulement les familles et les amis des victimes, mais aussi la France tout entière. Les répercussions se font sentir dans le monde entier et elles continueront de le faire – bien au-delà des frontières de l’Europe – dans des domaines comme la politique publique, la scène électorale, la liberté de presse et bien d’autres.

Les attentats sont arrivés au moment où les gens ont coutume de chercher un sens à l’année qui vient – pour prévoir les risques qui nous attendent, les occasions à saisir et les défis à relever. Mais qu’en est-il des risques à long terme ? Des événements comme les attentats de Paris montrent à quel point il est difficile de les prévoir ? Ou bien les attentats ont-ils exposé précisément le type de risque que les projections à long terme devraient avoir décelé ?

Le Forum économique mondial vient de publier son rapport des « Risques mondiaux 2015 » qui tente de prédire et jauger les plus grands dangers auxquels le monde est confronté au cours des derniers dix ans. L’accent du FEM est mis en plein sur le plan macro. Par exemple, « la plus grande menace envers la stabilité du monde dans la prochaine décennie provient du risque de conflit international ». Et la menace de guerre est succédée par une pléthore de risques et tendances sociales, environnementaux, géopolitiques, technologiques et économiques.

Mais tous ces risques se feront sentir sur un plan organisationnel et ultimement, individuel. C’est pourquoi nous passons tout ce temps en salle de conférence ou autour de la table de cuisine à tenter de les atténuer. Et pourtant, nous savons également que le rythme du changement est plus rapide que jamais et que les États, les entreprises et les ménages ont de plus en plus de difficultés à suivre la cadence. Sous tous ces efforts de détection, de quantification et de réduction des risques réside la vérité indéniable et intemporelle que la seule chose d’immuable est le changement...

Consulter l'article

Lien de secours

Jeu. 22 janv. 2015 - FINMA - Publication de faillite : MCC Mac Cojy Commodities GmbH

Partagez
Noter cette article :

La FINMA, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse, a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce avoir prononcé l'ouverture de la faillite de la société "MCC Mac Cojy Commodities GmbH".

La FINRA rappelle que les créanciers et les personnes qui ont des revendications à faire valoir sur des biens détenus par la débitrice sont priés de produire leurs créances ou revendications en mains du liquidateur de la faillite, dans le délai imparti, en y joignant les moyens de preuve y relatifs.

Les débiteurs de la faillie ainsi que les personnes qui détiennent des biens de la banque à titre de gage ou à quelque titre que ce soit ont l'obligation de les annoncer au liquidateur de la faillite dans le délai de production précité et de les mettre à disposition. Tout droit de préférence s'éteint si l'annonce ou la mise à disposition est omise de façon injustifiée.

La faillite sera effective au 21 février 2015.

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Jeu. 22 janv. 2015 - FMI - Lutte contre le chômage dans le monde : trop tôt pour crier victoire

Partagez
Noter cette article :

Le Fonds Monétaire Internationnal a publié l'article de Prakash Loungani sur le thème de la lutte contre le chômage dans le monde.

Sept ans après le début de la grande récession, le taux de chômage dans le monde est retombé au niveau où il se situait avant la crise: 5,6 % en 2014, soit pratiquement identique à 2007, l’année avant la récession.

Si cette baisse est une bonne nouvelle, il est trop tôt pour dire «mission accomplie». Dans les pays membres de l’Organisation de coopération et développement économique (OCDE), le taux de chômage moyen demeure nettement supérieur à ce qu’il était avant la récession, à la grande différence de celui des pays non membres.

En outre, un nouvel indicateur, l’indicateur de l’emploi dans le monde révèle que la croissance de l’emploi dans le monde reste terne, à environ 1,5 % par an, taux nettement plus faible que les taux annuels de 2 à 2½ %, courants avant la crise.

Cet indicateur part d’estimations trimestrielles des niveaux d’emploi dans 64 grands pays et les fusionne ensuite pour obtenir un total mondial. Les pays concernés représentent près de 95 % du PIB mondial et 80 % de la population active mondiale. Dans les pays qui n’ont pas de données trimestrielles disponibles, le niveau d’emploi est calculé à partir d’estimations des liens historiques entre emploi et croissance...

Consulter l'article

Lien de secours

Mer. 21 janv. 2015 - FMI - Les prévisions de croissance mondiale sont révisées en baisse malgré le repli des prix du pétrole et l’accélération de la croissance américaine

Partagez
Noter cette article :

Le Fonds Monétaire Internationnal a publié ses perspectives de l'économie mondiale dans lesquelles elle annonce que les prévisions de croissance mondiale sont révisées en baisse malgré le repli des prix du pétrole et l’accélération de la croissance américaine.

Même avec la forte baisse des prix du pétrole, qui constitue un gain net pour la croissance mondiale, les perspectives de l’économie mondiale restent moroses, plombées par des faiblesses fondamentales ailleurs, selon la dernière Mise à jour des PEM du FMI.

La croissance mondiale devrait s’accélérer modérément en 2015–16, pour passer de 3,3 % en 2014 à 3,5 % en 2015 et à 3,7 % 2016 (voir tableau), soit une révision à la baisse de 0,3 point pour les deux années par rapport à l’édition d’octobre 2004 des Perspectives de l’économie mondiale (PEM).

Des développements récents, qui concernent différents pays de différentes manières, ont influé sur l’économie mondiale depuis la publication de l’édition d’octobre dernier des PEM, selon le rapport. De nouveaux facteurs qui soutiennent la croissance (baisse des prix du pétrole, mais aussi dépréciation de l’euro et du yen) sont plus que compensés par des forces négatives persistantes, notamment les séquelles de la crise et la baisse de la croissance potentielle dans de nombreux pays.

« Au niveau des pays, les courants contraires conduisent à une situation compliquée, note Olivier Blanchard, Conseiller économique et Directeur du Département des études du FMI. De bonnes nouvelles pour les pays importateurs de pétrole et de mauvaises pour les pays exportateurs. De bonnes nouvelles pour les pays importateurs de produits de base et de mauvaises pour les pays exportateurs. Des difficultés persistantes pour les pays qui souffrent des séquelles de la crise et pas pour d’autres. De bonnes nouvelles pour les pays qui sont davantage liés à l’euro et au yen et de mauvaises pour ceux qui sont davantage liés au dollar ».

En résumé :

  • Une croissance mondiale de 3,5 % est prévue pour 2015, soit une révision à la baisse de 0,3 point ;
  • Des facteurs négatifs l’emportent sur le gain net tiré de la baisse des prix du pétrole ;
  • Les aléas entourant la croissance mondiale sont plus équilibrés grâce à la baisse des prix du pétrole.

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 21 janv. 2015 - Project Syndicate - A quoi servent les économistes ?

Partagez
Noter cette article :

Le site project-syndicate.org a publié un article de Robert J. Shiller, lauréat du prix Nobel 2013 en économie, et professeur d'économie à l'Université de Yale, sur le thème de l'utilité des économistes.

Depuis la crise financière mondiale et la récession de 2007-2009, la critique de la profession économique s’est intensifiée.

Le fait que pratiquement tous les économistes professionnels, à l’exception de seulement quelques-uns, ne soient pas parvenus à prévoir l'épisode – dont les séquelles nous font encore souffrir – a conduit certains à questionner l’utilité des économistes pour la société.

S’ils ont été incapables de prévoir quelque chose de si important pour le bien-être des gens, à quoi servent-ils ?

Consulter l'article

Lien de secours

Mots-clés : Project Syndicate

Mer. 21 janv. 2015 - ACPR - Publication des listes d'entreprises européennes habilitées à opérer en France en LPS

Partagez
Noter cette article :

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution a publié les listes d'entreprises européennes habilitées à opérer en France en LPS ou par le biais de leur succursale et d'entreprises françaises habilitées à opérer dans les pays de l'EEE en LPS ou à partir de leurs succursale.

La liberté d'établissement est la faculté pour une entreprise agréée d'un État membre de l'Espace Economique Européen d’offrir ses services sur le territoire d'un autre État membre à partir d'un établissement permanent (par exemple, une succursale ou une agence).

La liberté de prestation de services est la faculté pour une entreprise agréée d'un État membre d’offrir ses services sur le territoire d'un autre État membre sans y être établie.

Entreprises de l'EEE opérant en LPS en France au 01/01/2015

Entreprises françaises opérant en LPS dans l'EEE au 01/01/2015

Succursales d'entreprises de l'EEE établies en France au 01/01/2015

Succursales européennes d'entreprises de l'EEE exerçant en LPS en France au 01/01/2015

Succursales européennes d'entreprises françaises exerçant en LPS dans l'EEE au 01/01/2015

Succursales d'entreprises françaises établies dans l'EEE au 01/01/2015

Mer. 21 janv. 2015 - FINMA - La FINMA met en garde le public face aux informations données par les sociétés Alpen Asset Management Trust Sàrl, Genève, et API Premiere Swiss Trust AG, Zurich

Partagez
Noter cette article :

La FINMA, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse, a publié un communiqué de presse dans lequel elle met en garde le public face aux informations données par les sociétés Alpen Asset Management Trust Sàrl, Genève, et API Premiere Swiss Trust AG, Zurich.

Contrairement aux informations données au public par les sociétés Alpen Asset Management Trust Sàrl, Genève, et API Premiere Swiss Trust AG, Zurich, ces deux sociétés ne sont pas autorisées par la FINMA et ne sont pas soumises à sa surveillance directe.

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Mer. 21 janv. 2015 - BdF - Le financement de marché des sociétés non financières progresse de 10 % en un an

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres de la dette bancaire et de l'endettement de marché des sociétés non financières pour le mois de novembre 2014.

Le financement de marché des sociétés non financières (+ 9,9% en rythme annuel) progresse environ cinq fois plus rapidement que le recours au crédit bancaire. Celui-ci reste cependant dynamique (+2,1 % de croissance annuelle après +2,7 % le mois précédent).

Au total, l’endettement des sociétés non financières s’accroît de 5% en un an (+5,6 % le mois précédent).

Financement des sociétés non financières
(Encours et flux non cvs en milliards d’euros, taux de croissance et taux d’intérêt en %)

Consulter le communiqué de presse

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :