L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Mer. 22 juin 2016 - Project Syndicate - Un Brexit dénué de tout avantage pour l’UE

Partagez
Noter cette article :

Le site project-syndicate.org a publié l'article de Fabrizio Coricelli, professeur d'économie à l'École d'économie de Paris, et ancien économiste au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale, sur le thème du Brexit.

Jusqu’à très récemment, les Européens prêtaient peu attention au référendum britannique sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’Union européenne. Maintenant que la possibilité d’un « Brexit » se fait palpable, ils s’inquiètent de plus en plus de ce qu’un tel événement pourrait impliquer. Mais plutôt que de réfléchir rationnellement aux risques potentiels, beaucoup de ces Européens se comportent comme s’ils étaient membres d’une grande famille sur le point de perdre un riche parent, dont ils semblent en pensées se répartir l’héritage avant même que ne soit lu le testament du principal intéressé.

C’est clairement le cas de l’Italie, où beaucoup voient dans le Brexit une aubaine, à l’heure où le Premier ministre Matteo Renzi, profondément favorable à l’UE, œuvre en première ligne pour une Europe plus intégrée, au cœur de laquelle se démarquerait une péninsule Apennine prospère. Or, de tels espoirs reviennent à surestimer considérablement les avantages potentiels du Brexit pour le reste de l’UE, et à en sous-estimer gravement les risques.

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 21 juin 2016 - FINMA - La FINMA ouvre l’audition relative à la circulaire « Risques de crédit – banques »

Partagez
Noter cette article :

La FINMA, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse, a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce l'adaptation de la circulaire « Risques de crédit – banques » au standard bancaire international révisé Bâle III. Cette révision permet d’améliorer la couverture en fonds propres des positions sur dérivés, des positions envers des contreparties centrales, des investissements dans des fonds ainsi que des titrisations. La circulaire adaptée est soumise à une audition qui s’étend jusqu’au 15 septembre 2016.

Le standard bancaire international Bâle III a été révisé dans le domaine des risques de crédit. Les adaptations apportées ne concernent pas les principes de la réglementation des risques de crédit, mais constituent un développement au niveau technique. Selon la stratégie du Conseil fédéral concernant l’adoption de standards internationaux importants dans le domaine financier, le droit suisse doit maintenant intégrer ces innovations. C’est la raison pour laquelle le Conseil fédéral adapte l’ordonnance sur les fonds propres et la FINMA remanie la circulaire 2008/9 « Risques de crédit – banques ». Le Département fédéral des finances soumet l’ordonnance à une procédure de consultation jusqu’au 15 septembre 2016. Parallèlement, la FINMA mène l’audition relative à sa circulaire. Les deux textes doivent en principe entrer en vigueur au 1er janvier 2017. L’entrée en vigueur des règles régissant la dotation en fonds propres pour les titrisations dans le portefeuille des banques n’est toutefois prévue qu’au 1er janvier 2018. 

Risque des dérivés : l’approche standard remplace la méthode de la valeur de marché

La méthode de la valeur de marché, développée dans les années 1990 pour déterminer les équivalents-crédit des dérivés, n’est plus adaptée au contexte actuel. Elle ne parvient pas à saisir de manière satisfaisante les volatilités observées dans le contexte de la crise financière et ne distingue pas les opérations sur dérivés garanties de celles qui ne le sont pas. C’est pourquoi cette méthode est remplacée par une approche standard qui remédie aux défauts constatés. Cette approche s’applique également aux prescriptions en matière de fonds propres pour les positions envers des contreparties centrales, plus précisément dans le contexte de la dotation du fonds dit de défaillance. Des règles provisoires avaient été fixées début 2013 à ce sujet. 

Amélioration de la dotation en fonds propres pour les investissements des banques dans des fonds

La dotation en fonds propres des investissements dans des fonds a aussi été améliorée. Il s’agit, si des banques regroupent des positions à haut risque dans des fonds, d’empêcher que ces fonds soient trop faiblement couverts par des fonds propres. Cette modification est motivée par les travaux du Conseil de stabilité financière (CSF) sur la surveillance et la réglementation accrues du système bancaire parallèle (shadow banking)

Titrisations dans le portefeuille de la banque : adaptation de la dotation en fonds propres

De nouvelles règles concernant les titrisations permettent aussi de pallier certaines faiblesses de la réglementation actuelle que la crise financière a mises en lumière. Elles corrigent l’utilisation trop mécanique de notations externes, une dotation en fonds propres insuffisante des titrisations « senior » qui ont reçu une bonne notation ou une dotation bien trop élevée des titrisations ayant obtenu une très mauvaise notation. Ces modifications entreront en vigueur au 1er janvier 2018. 

Règles simplifiées pour les petites banques

Etant donné la complexité de certaines de ces règles, la FINMA propose une approche simplifiée aux petites banques, lesquelles représentent 90 % de toutes les banques actives en Suisse, pour les positions dérivées et les investissements dans des fonds. Les autres banques, au nombre de 35 environ, doivent appliquer sans restriction les standards internationaux. 

Exigences de fonds propres relatives aux risques de crédit dans le secteur bancaire

Modification de l’ordonnance sur les fonds propres (OFR) et circulaire de la FINMA 17/xx « Risques de crédit – banques »

Circulaire « Risques de crédit -banques » totalement révisée - Projet et rapport explicatif concernant la circulaire

Comparatif de la Circ.-FINMA 08/19 "Risques de crédit - banques" à l'heure actuelle et du projet de Circ.-FINMA 17/xx soumis à audition

Mar. 21 juin 2016 - AFG - LCBFT - Nouveaux arrêtés parus au Journal Officiel - gel des avoirs

Partagez
Noter cette article :

L’Association française de la gestion financière a publié trois nouveaux arrêtés au Journal Officiel concernant des gels d'avoirs.

Trois arrêtés mettant en œuvre de nouvelles mesures de gel des avoirs (application des articles L. 562-1 et suivants, L. 562-2 et suivants, L. 714-1 du code monétaire et financier), sont parus au Journal Officiel du 11 juin 2016.

Consultez :

Consultez la partie du site AFG relative à la lutte anti-blanchiment

Mar. 21 juin 2016 - BdF - Accélération de l’endettement des sociétés non financières

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié les chiffres relatifs à la dette bancaire et à l'endettement de marché des sociétés non financières pour le mois d'avril 2016.

L’augmentation du financement de marché des sociétés non financières s’accentue en avril (+ 3,6 %, après le creux exceptionnel du mois précédent) alors que la croissance des crédits bancaires reste dynamique (+ 4,6 %, après + 4,2 %). Au total, l’endettement des sociétés non financières s’accroît de 4,2 % sur un an en avril, après 3,3 % le mois précédent. Il est composé à 61 % de crédits bancaires et à 39 % de financements de marché, qui concernent essentiellement les grandes entreprises et celles de taille intermédiaire.

Le coût du financement bancaire est stable, mais celui de marché baisse assez nettement. Un effet anticipé des achats de titres d’entreprises par les Banques centrales de l’Eurosytème, qui débutent en juin, explique ce phénomène.

Financement des sociétés non financières
Encours et flux non cvs en milliards d'euros, taux de croissance et taux d'intérêt en %)

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 21 juin 2016 - AMF - L'AMF invite les clients des plateformes www.interactiveoption.com, www.interactive-option.com, www.hellobrokers.com, www.mtxplus.com et www.pegasecapital.com à contacter dans les meilleurs délais la société Pegase Capital Ltd, propriétaire desdits sites

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers invite les clients des plateformes www.interactiveoption.com, www.interactive-option.com, www.hellobrokers.com, www.mtxplus.com et www.pegasecapital.com à contacter dans les meilleurs délais la société Pegase Capital Ltd, propriétaire desdits sites.

La CySEC, le régulateur financier chypriote, a annoncé que Pegase Capital Ltd, entreprise régulée à Chypre qui propose des services d’investissement via plusieurs sites internet www.interactiveoption.com, www.interactive-option.com, www.hellobrokers.com, www.mtxplus.com et www.pegasecapital.com, a décidé de renoncer à son agrément.

Pegase Capital Ltd a fait l’objet d’une suspension de son agrément depuis le 4 mars 2016 et vient d’annoncer à la CySEC qu’elle y renonçait. En conséquence, l’agrément de cette société est désormais caduc. Le régulateur chypriote a précisé le 26 mai 2016 que cette société était toutefois tenue d’honorer ses engagements. Elle doit notamment :

  • Clôturer toutes les positions des clients ;
  • Rembourser ce qui est dû aux clients (solde des comptes et bénéfices éventuels) ;
  • Etudier et résoudre toute réclamation qui lui aurait été transmise.

Pegase Capital Ltd reste sous la supervision de la CySEC pendant la durée de cette procédure.
Dans ces conditions, l’AMF recommande aux clients ayant ouvert un compte auprès de l’une ou plusieurs de ces plateformes d’écrire sans tarder, en courrier recommandé avec accusé de réception, à Pegase Capital Ltd et d’adresser une copie de ce courrier à la CySEC, afin de demander la clôture de leur(s) compte(s), le remboursement de leurs soldes éventuels.

  • Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC)
  • 27 Diagorou Str.
  • 1097 Nicosia, Chypre
  • Postal Address
  • P.O BOX 24996
  • 1306 Nicosia, Chypre
     
  • Pegase Capital Ltd *
  • Ioanni Stylianou 6
  • 2003 Nicosia, Chypre

Largement mobilisée pour lutter contre les dangers du trading spéculatif sur internet pour les particuliers, l’Autorité des marchés financiers rappelle qu’elle mène des actions régulières auprès du régulateur chypriote pour développer les contrôles et les sanctions des sociétés agréées dans cet Etat.

Mar. 21 juin 2016 - Eurostat - Excédent de 13,4 milliards d’euros des échanges courants de l’UE28

Partagez
Noter cette article :

Eurostat a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs aux opérations courantes de la balance des paiements de l’UE28 pour le mois d'avril 2016.

Le compte des opérations courantes de la balance des paiements de l’UE28, corrigé des variations saisonnières, a enregistré un excédent de 13,4 milliards d’euros en avril 2016, contre des excédents de 17,6 mrds en mars 2016 et de 13,0 mrds en avril 2015, selon les estimations d’Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

En avril 2016 par rapport à mars 2016, basé sur des données corrigées des variations saisonnières, l’excédent du compte des biens s'est réduit (+12,1 mrds d’euros, contre +15,5 mrds) tout comme celui du compte des services (+10,9 mrds, contre +12,1 mrds) et le déficit du compte des revenus secondaires s'est creusé (-8,4 mrds d'euros, contre -7,9 mrds). Le déficit du compte des revenus primaires s'est réduit (-1,2 mrd d'euros, contre -2,2 mrds)

Sur une période de 12 mois cumulés se finissant en avril 2016, le compte des opérations courantes a affiché un excédent de 177,1 mrds d’euros, contre +136,8 mrds pour la période de 12 mois jusqu’à avril 2015. L'excédent du compte des biens s’est accru durant cette même période (+124,6 mrds d’euros, contre +50,7 mrds), tandis que celui du compte des services a légèrement diminué (+154,3 mrds d’euros, contre +150,7 mrds)). Le déficit du compte des revenus secondaires s'est creusé (-85,8 mrds d’euros, contre -76,8 mrds) et le compte des revenus primaires est passé d’excédentaire à déficitaire (-16,0 mrds d’euros, contre +5,9 mrds).

Balance du compte des opérations courantes de l’UE28 et de la zone euro,
corrigée des variations saisonnières (en milliards d’euros)

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 20 juin 2016 - BCE - Statistiques relatives aux émissions de titres de la zone euro : avril 2016

Partagez
Noter cette article :

La Banque centrale européenne a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les statistiques relatives aux émissions de titres de la zone euro pour le mois d'avril 2016.

Le taux de variation annuel de l’encours des titres de créance émis par les résidents de la zone euro s’est établi à - 1,0 % en avril 2016, sans changement par rapport à mars.

En ce qui concerne l’encours des actions cotées émises par les résidents de la zone, la progression annuelle est ressortie à 0,9 % en avril 2016, également sans changement par rapport à mars.

Le taux de croissance annuel de l’encours des titres de créance émis par les sociétés non financières a augmenté, passant de 3,3 % en mars 2016 à 4,0 % en avril.

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 20 juin 2016 - IATA - Le marché du transport aérien est en perte de vitesse

Partagez
Noter cette article :

L'IATA, l'Association internationale du transport aérien a publié son "AIRLINES FINANCIAL MONITOR" pour les mois d'avril et de mai 2016.

Les cours des actions du secteur aérien ont chuté de 3,0% en mai 2016, et de près de 11% depuis le début de l'année. Toutefois, les derniers résultats financiers publiés par les compagnies aériennes continuent d'indiquer un premier trimestre 2016 rentable pour l'industrie aérienne.

Le prix du pétrole brut a augmenté au cours du mois de mai pour dépasser la barre des 50 $ / baril.

Le trafic aérien premium continue sa progression au cours de la période observée.

Enfin, les volumes de fret aérien dans les mois d'avril et de mai 2016 ont bondi de 3,2% en glissement annuel.

Index IATA
(Jan 2012=100)

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 20 juin 2016 - CVMO - La CVMO publie l'énoncé des priorités 2016-2017

Partagez
Noter cette article :

La Commission des valeurs mobilières de l'Ontario a publié l'ébauche de l'énoncé qui présente les domaines prioritaires sur lesquels la CVMO prévoit axer ses ressources et ses mesures au cours de l'exercice à venir, ainsi que les résultats escomptés.

La CVMO a reçu 23 lettres de commentaires sur son ébauche d'énoncé des priorités 2016-2017, dont elle a tenu compte au cours de l'élaboration de la version définitive. Dans l'ensemble, les commentaires appuyaient l'orientation globale, y compris les travaux du nouveau Bureau des investisseurs de la CVMO, une harmonisation améliorée de la réglementation et la poursuite d'une plus grande diversité au sein des conseils d'administration.

La CVMO a également publié un document intitulé Rapport sur l'énoncé des priorités pour l'exercice 2015-2016, qui décrit le rendement de la CVMO par rapport aux priorités énoncées dans l'Énoncé des priorités 2015-2016 et met en lumière les principales réalisations. Par exemple, la majorité (93 %) des décisions rendues dans le cadre des instances de la Commission au cours de la dernière année ont été publiées dans un délai de six mois de l'audience. Des progrès considérables ont été réalisés dans le cadre de l'examen de la relation client-conseiller avec la publication, par la CVMO et les Autorités canadiennes en valeurs mobilières, d'un document de consultation sur une série de modifications ciblées à apporter au Règlement 31-103 sur les obligations et dispenses d'inscription.

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 20 juin 2016 - Eurostat - Le taux d’inflation annuel de la zone euro et de l'UE en hausse à -0,1%

Partagez
Noter cette article :

Eurostat a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs au taux d’inflation annuel de la zone euro et de l'UE pour le mois de mai 2016.

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à -0,1% en mai 2016, contre -0,2% en avril. Un an auparavant, il était de 0,3%. Le taux d’inflation annuel de l’Union européenne s’est également établi à -0,1% en mai 2016, contre -0,2% en avril. Un an auparavant, il était de 0,3%. Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne.

En mai 2016, des taux annuels négatifs ont été observés dans seize États membres. Les taux annuels les plus faibles ont été observés en Roumanie (-3,0%), en Bulgarie (-2,5%) et à Chypre (-1,9%). Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Belgique (1,6%), à Malte (1,0%) ainsi qu'en Suède (0,8%). Par rapport à avril 2016, l’inflation annuelle a baissé dans neuf États membres, est restée stable dans huit et a augmenté dans onze autres.

Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d’inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants & cafés (+0,12 point de pourcentage) ainsi que des loyers et du tabac (+0,07 pp chacun), tandis que les carburants pour le transport (-0,53 pp), les combustibles liquides (-0,20 pp) et le gaz (-0,13 pp) ont eu les plus forts impacts à la baisse.

Taux d’inflation annuel (%) en mai 2016, par ordre croissant

Télécharger le document

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :