L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Ven. 22 juil. 2016 - BCE - Ménages et sociétés non financières de la zone euro : premier trimestre 2016

Partagez
Noter cette article :

La Banque centrale européenne a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs aux ménages et aux sociétés non financières de la zone euro pour le premier trimestre 2016.

Les prêts consentis aux ménages ont progressé à un rythme plus élevé au premier trimestre 2016, soit 1,7 % après 1,4 % au quatrième trimestre 2015. Les placements financiers des ménages ont augmenté à un rythme globalement inchangé de 2,1 %. La progression du patrimoine net des ménages s’est ralentie, ressortant à 2,3 % après 3,6 %.

Le revenu net d’entreprise des sociétés non financières (globalement équivalent aux bénéfices courants) est resté globalement inchangé après avoir enregistré une progression précédemment (- 0,1 % après 8,7 %), sous l'effet d'un fléchissement de l'excédent net d'exploitation et d'une baisse des revenus nets de la propriété. La croissance de leur financement est restée globalement stable (1,9 %).

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 22 juil. 2016 - AMF - Arrêté du 20 juin 2016 portant homologation de modifications du règlement général de l’Autorité des marchés financiers

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers a publié son arrêté du 20 juin 2016 portant homologation de modifications de son règlement général.

L’arrêté du 20 juin 2016, publié au Journal officiel du 28 juin 2016, apporte trois modifications principales aux livres III et IV du règlement général de l’AMF.

Il rectifie l’article 323-14 portant sur la délégation de garde des actifs par le dépositaire d’OPCVM.

Il précise les modalités de placement des fonds propres des sociétés de gestion de portefeuille.

Il anticipe les impacts sur certains FIA de l'entrée en application à venir du règlement PRIIPS.

ll corrige enfin une coquille qui figurait au m) de l'article 221-1.

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 22 juil. 2016 - INSEE - En juin 2016, le prix du pétrole ralentit

Partagez
Noter cette article :

L'Institut national de la statistique et des études économiques a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs au prix du pétrole et des matières premières importées pour le mois de juin 2016.

En juin 2016, le prix du pétrole en euros augmente moins fortement qu'en mai (+3,5 % après +11,9 %). À 43,2 € en moyenne par baril, le Brent reste toutefois nettement inférieur à son niveau d'il y a un an (-22,4 %).

Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent (+3,0 % après +1,3 %), portés par les prix des matières premières alimentaires qui croissent de nouveau vivement (+4,6 % après +6,7 %). Les cours des matières premières industrielles se redressent (+1,8 % après -2,1 %).

Le prix du pétrole augmente moins fortement qu'en mai

En juin, le prix en euros du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) décélère (+3,5 % après +11,9 %). En dollars, la hausse est moins marquée (+2,9 % après +11,6 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du mois.

Pétrole et dérivés

Télécharger le document

Lien de secours

Ven. 22 juil. 2016 - FMI - Le FMI revoit ses prévisions de croissance à la baisse suite au Brexit et met en garde contre les risques

Partagez
Noter cette article :

Le Fonds monétaire international a revu à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour cette année et l’année prochaine en raison de la vague d’incertitude provoquée par la décision inattendue des électeurs britanniques de quitter l’Union européenne, à l’heure où la confiance des ménages et des entreprises était déjà fragilisée.

Selon la Mise à jour des Perspectives de l’économie mondiale publiée aujourd’hui par le FMI, «l’issue du référendum sur le Brexit accentue fortement l’incertitude économique, politique et institutionnelle, ce qui devrait avoir des répercussions macroéconomiques négatives, notamment dans les pays européens avancés».

«Le Brexit vient tout bouleverser», a déclaré Maurice Obstfeld, Chef économiste et Conseiller économique du FMI. Comme, selon la Mise à jour, la situation continue d’évoluer, il est très difficile de quantifier les répercussions potentielles.

L’économie du Royaume-Uni et celle de l’Europe seront les plus durement touchées par les retombées du référendum du 23 juin, lequel a provoqué un changement de gouvernement au Royaume-Uni. La croissance mondiale, déjà timide, souffrira des conséquences du scrutin et il appartiendra aux dirigeants de renforcer les systèmes bancaires et d’exécuter les réformes structurelles qui font cruellement défaut.

De manière plus précise, selon le FMI, les dirigeants du Royaume-Uni et de l’UE auront un rôle déterminant à jouer pour atténuer l’incertitude qui pourrait nuire davantage à la croissance en Europe et ailleurs. Le FMI les engage à opérer «une transition prévisible et sans heurts vers de nouvelles relations financières et commerciales qui préservent dans toute la mesure du possible les acquis des échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l’Union européenne».

Points clés du communiqué :

  • Le Brexit accentue «fortement» l’incertitude économique, politique et institutionnelle ;
  • La prévision de croissance mondiale pour 2017 est ramenée à 3,4 %, soit une baisse de 0,1 point ;
  • Sans le Brexit, les prévisions de croissance auraient été revues à la hausse.

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 21 juil. 2016 - FINMA - La FINMA ouvre une audition concernant la circulaire «Activité d'intermédiaire financier au sens de la LBA»

Partagez
Noter cette article :

La FINMA, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers suisse, a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce l'ouverture d'une audition concernant la circulaire «Activité d'intermédiaire financier au sens de la LBA».

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA adapte la circulaire « Activité d’intermédiaire financier au sens de la LBA » à la nouvelle ordonnance sur le blanchiment d’argent. La circulaire partiellement révisée sera soumise à une audition jusqu’au 5 septembre 2016.

La circulaire FINMA 2011/1 « Activité d’intermédiaire financier au sens de la LBA » concrétise le moment à partir duquel une activité est considérée comme activité d’intermédiaire financier exercée à titre professionnelle et soumise à la loi sur le blanchiment d’argent. Le Conseil fédéral a abrogé au 1er janvier 2016 l’ancienne ordonnance sur l’activité d’intermédiaire financier exercée à titre professionnel et l’a remplacée par la nouvelle ordonnance sur le blanchiment d’argent. Ce changement requiert des adaptations dans la circulaire FINMA. L’audition dure jusqu’au 5 septembre 2016.

La nouvelle ordonnance sur le blanchiment d’argent contient un texte remanié concernant le champ d’application territorial. Cette modification requiert maintenant des précisions à ce sujet dans la circulaire. Ainsi, un intermédiaire financier est actif en Suisse ou depuis la Suisse lorsque son domicile ou son siège se trouve en Suisse, lorsqu’il dispose d’une succursale de fait en Suisse ou emploie en Suisse des personnes qui l’aident à exécuter des affaires d’intermédiation financier. Outre ce changement matériel, la FINMA a aussi remanié la circulaire sur le plan rédactionnel. Ainsi, l’ordonnance sur le blanchiment d’argent ne parle désormais plus d’« intermédiation financière » mais d’activité d’intermédiaire financier ». L’audition et le rapport explicatif ne portent que sur les changements matériels concernant le champ d’application territorial.
 

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 21 juil. 2016 - Eurostat - Le taux d’inflation annuel de la zone euro en hausse à 0,1%

Partagez
Noter cette article :

Eurostat a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs au taux d’inflation annuel de la zone euro pour le mois de juin 2016.

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est établi à 0,1% en juin 2016, contre -0,1% en mai. Un an auparavant, il était de 0,2%. Le taux d’inflation annuel de l’Union européenne s’est établi à 0,0% en juin 2016, contre -0,1% en mai. Un an auparavant, il était de 0,1%. Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne.

En juin 2016, des taux annuels négatifs ont été observés dans treize États membres. Les taux annuels les plus faibles ont été observés à Chypre (-2,0%), en Bulgarie (-1,9%) et en Croatie (-1,2%). Les taux annuels les plus élevés ont été enregistrés en Belgique (1,8%), en Suède (1,2%) ainsi qu'à Malte (1,0%). Par rapport à mai 2016, l’inflation annuelle a baissé dans deux États membres, est restée stable dans huit et a augmenté dans dix-sept
autres.

Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d’inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants & cafés (+0,11 point de pourcentage) ainsi que des loyers et du tabac (+0,06 pp chacun), tandis que les carburants pour le transport (-0,41 pp), les combustibles liquides (-0,16 pp) et le gaz (-0,13 pp) ont eu les plus forts impacts à la baisse.

Taux d’inflation annuel (%) en juin 2016, par ordre croissant

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 21 juil. 2016 - BCE - Situation financière consolidée de l’Eurosystème au 15 juillet 2016

Partagez
Noter cette article :

La Banque centrale européenne a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs à la situation financière consolidée de l’Eurosystème au 15 juillet 2016.

Postes non liés aux opérations de politique monétaire

Au cours de la semaine s’étant terminée le 15 juillet 2016, les avoirs et créances en or (rubrique 1 de l’actif) sont demeurés inchangés.

La position nette en devises de l’Eurosystème (rubriques 2 et 3 de l’actif moins rubriques 7, 8 et 9 du passif) a diminué de EUR 3,4 milliards, à EUR 271,7 milliards. Cette variation s’explique par les opérations de clientèle et de portefeuille réalisées par des banques centrales de l’Eurosystème pendant la période sous revue.

L’Eurosystème a effectué cette opération d’apport de liquidité dans le cadre de l’accord de swap permanent conclu entre la Banque centrale européenne et le Système fédéral de réserve.

Les avoirs de l’Eurosystème en titres négociables autres que ceux détenus à des fins de politique monétaire (rubrique 7.2 de l’actif) se sont contractés de EUR 3 milliards, à EUR 342,3 milliards. L’encours des billets en circulation (rubrique 1 du passif) a augmenté de EUR 1,7 milliard, à EUR 1 093,8 milliards. Les engagements envers les administrations publiques (rubrique 5.1 du passif) ont enregistré une hausse de EUR 37 milliards, à EUR 177,8 milliards.

Postes liés aux opérations de politique monétaire

Les concours nets accordés par l’Eurosystème à des établissements de crédit (rubrique 5 de l’actif moins rubriques 2.2, 2.3, 2.4, 2.5 et 4 du passif) ont progressé de EUR 6,9 milliards, à EUR 196 milliards. Le mercredi 13 juillet 2016, une opération principale de refinancement (rubrique 5.1 de l’actif), à hauteur de EUR 44,1 milliards, est arrivée à échéance et une nouvelle opération, d’un montant de EUR 42,5 milliards et d’une durée d’une semaine, a été réglée.

Le recours à la facilité de prêt marginal (rubrique 5.5 de l’actif) a atteint un niveau proche de zéro, contre EUR 0,3 milliard la semaine précédente, tandis que l’utilisation de la facilité de dépôt (rubrique 2.2 du passif) s’est située à EUR 333,3 milliards, contre EUR 342,1 milliards la semaine précédente. Les avoirs de l’Eurosystème en titres détenus à des fins de politique monétaire (rubrique 7.1 de l’actif) se sont accrus de EUR 19,9 milliards, à EUR 1 263,6 milliards. Le tableau ci-dessous présente la ventilation détaillée de la rubrique 7.1 de l’actif entre les différents portefeuilles, qui sont tous comptabilisés au coût amorti.

Comptes courants du secteur financier de la zone euro

Du fait de l’ensemble des transactions, les avoirs en compte courant détenus par les établissements de crédit auprès de l’Eurosystème (rubrique 2.1 du passif) se sont inscrits en baisse de EUR 13,9 milliards, à EUR 674,6 milliards.

Télécharger le document

Lien de secours

Jeu. 21 juil. 2016 - BdF - Le taux d’endettement des sociétés non financières fléchit ponctuellement au 1er trimestre

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié un  communiqué de presse dans lequel elle annonce les chiffres relatifs au taux d’endettement des sociétés non financières pour le premier trimestre 2016.

Fin mars 2016, la dette des agents non financiers privés rapportée au PIB enregistre une baisse de 0,4 point (après une hausse de 1,1 point au 4ème trimestre 2015) :

Le taux d’endettement des SNF diminue de 0,4 point, pour atteindre 68,7 % du PIB. Deux facteurs sont à l’origine de cette évolution ponctuelle. D’une part, le PIB en valeur augmente de de 0,6% au premier trimestre. D’autre part, l’encours de la dette se stabilise, la hausse des crédits bancaires étant compensée par une réduction de l’encours des titres de dettes.

Le taux d’endettement des ménages est inchangé par rapport au trimestre précédent à 55,9 % du PIB. Exprimé en part de revenu disponible, il est en hausse de 0,1 point (87,2% après 87,1%).

Parallèlement, le ratio de dette des administrations publiques s’élève à 97,4% du PIB. Ce ratio est quasi-stable sur un an (+ 0,1 point).

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 20 juil. 2016 - BCE - Balance des paiements trimestrielle et position extérieure de la zone euro (premier trimestre 2016)

Partagez
Noter cette article :

La Banque centrale européenne a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs à la balance des paiements trimestrielle et à la position extérieure de la zone euro pour le premier trimestre 2016.

Le compte des transactions courantes de la zone euro a affiché un excédent de 335,3 milliards d’euros (3,2 % du PIB de la zone) sur la période de quatre trimestres s’achevant au premier trimestre 2016.

À la fin du premier trimestre 2016, la position extérieure de la zone euro enregistrait des engagements nets de 1 300 milliards d’euros, soit 12% environ du PIB de la zone.

Position extérieure nette de la zone euro
(encours en fin de période en pourcentage du PIB)

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 20 juil. 2016 - CVMO - Document de consultation sur les exigences de marges et de sûretés pour les dérivés non compensés par contrepartie centrale

Partagez
Noter cette article :

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières ont publié le Document de consultation 95-401 des ACVM, Exigences de marges et de sûretés pour les dérivés non compensés par contrepartie centrale, qui propose un cadre de calcul et d’échange des marges et des sûretés relatives à ces dérivés.

« Ce projet de cadre est la première démarche des ACVM en vue d’établir des règles sur les risques de contrepartie pour protéger les participants au marché qui concluent des dérivés non compensés par contrepartie centrale », a déclaré Louis Morisset, président des ACVM et président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers.>« Les recommandations formulées sont globalement conformes aux normes internationales et harmonisées pour l’essentiel avec les exigences de marge du Bureau du surintendant des institutions financières pour les institutions financières de compétence fédérale. »

Ce document de consultation est publié dans la foulée des efforts déployés par les ACVM pour mettre en œuvre la surveillance réglementaire du marché des dérivés de gré à gré au Canada en réponse aux engagements de réforme pris par les dirigeants des pays du G20.

Télécharger le document

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :