L'information financière que vous ne trouvez nulle part ailleurs !

Actualité

Nous sélectionnons chaque jour les news que nous estimons importantes pour pouvoir suivre les points suivants :

• le fonctionnement général des marchés financiers, selon les produits et les régions du monde (et principalement en France, Europe et USA) ;

• la réglementation des activités financières, principalement en France, Europe et USA ;

• les tendances économiques et financières fondamentales qui permettent déjà de « voir » l’avenir économique et financier du monde.

Zone :

Categorie :

Mer. 20 juil. 2016 - BdF - Au premier trimestre 2016, les non-résidents accroissent leur part dans la détention de titres de long terme des banques

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié un  communiqué de presse dans lequel elle annonce les chiffres relatifs à l'émission et à la détention de titres français pour le premier trimestre 2016.

Le début de l’année 2016 est marqué par des émissions nettes de titres de dette par les sociétés non financières (SNF) françaises légèrement négatives, à -2 Mds €. Sur quatre trimestres, ce sont cependant les titres des banques qui sont l’objet des remboursements nets les plus importants (71 Mds €, dont 54 à court terme).

Les non-résidents ont acheté pour 39 Mds € de titres de dette résidents au premier trimestre 2016 et allégé leur position en actions cotées de 7 Mds €. Leur part dans la détention de titres de dette de long terme des banques progresse à 57,2 % fin mars 2016, après 56,9 % à fin décembre 2015.

Détention par les non-résidents de la dette de long terme
(par secteur émetteur résident)

Télécharger le document

Lien de secours

Mer. 20 juil. 2016 - Eurostat - Excédent de 24,6 mrds d’euros du commerce international de biens de la zone euro

Partagez
Noter cette article :

Eurostat a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs au commerce international de biens de la zone euro pour le mois de mai 2016.

D’après les premières estimations pour le mois de mai 2016, les exportations de biens de la zone euro (ZE19) vers le reste du monde se sont établies à 167,4 milliards d’euros, en hausse de 2% par rapport à mai 2015 (164,3 mrds).

Les importations depuis le reste du monde ont quant à elles été de 142,8 mrds d’euros, en recul de 2% par rapport à mai 2015 (146,0 mrds). En conséquence, la zone euro a enregistré en mai 2016 un excédent de 24,6 mrds d’euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +18,3 mrds en mai 2015.

Le commerce intra-zone euro a augmenté à 139,4 mrds d’euros en mai 2016, soit +1% par rapport à mai 2015.

Commerce international de biens de la zone euro
(en mrds d’euros)

 

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : Eurostat, zone euro

Mar. 19 juil. 2016 - AMF - L’Autorité des marchés financiers publie sa cartographie des risques 2016

Partagez
Noter cette article :

L’Autorité des marchés financiers a publié sa cartographie 2016 qui constitue un panorama de l’évolution sur un an des risques liés à l’actualité économique, financière et réglementaire. Elle analyse le financement de l’économie, les marchés ainsi que l’épargne des ménages et la gestion collective. Pour sa dixième édition, sa publication intervient quelques jours seulement après le référendum ayant conclu à la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne qui constitue une décision sans précédent et ouvre une période de fortes incertitudes.

Incertitudes liées au Brexit, effets d’un environnement de taux bas, risque de re-tarification brutale des actifs, évolutions structurelles des marchés : l’AMF dresse à mi 2016 un état des lieux des principaux risques pour les marchés, l’épargne, la gestion collective et le financement de l’économie.

L’Autorité des marchés financiers publie la dixième édition de sa cartographie des risques dans un contexte particulier : le vote du Royaume-Uni en faveur du Brexit. Cette situation inédite de sortie de l’Union européenne ouvre une période d’incertitudes, dont les effets se sont déjà fait sentir sur les marchés (volatilité, hausse de la prime de risque). Si le Royaume-Uni reste aujourd’hui membre de l’Union, les négociations qui s’ouvriront avec le Conseil européen sur les modalités de sa sortie seront importantes pour l’activité des sociétés de gestion et des prestataires de services d’investissement. La cartographie des risques s’est ainsi intéressée aux conditions et aux domaines dans lesquels les prestataires britanniques pourraient éventuellement bénéficier d’un régime « pays tiers » pour continuer à exercer en Europe. Au-delà, le Brexit pose des questions en matière de compensation des contrats libellés en euros et de surveillance des marchés.

Malgré un retour ou une stabilisation de la croissance dans plusieurs zones du monde, ces incertitudes viennent s’ajouter à des risques que l’AMF avait déjà identifiés dans ses précédentes cartographies, dont certains apparaissent plus importants en 2016 :

la mise en place par les banques centrales de nouveaux outils pour soutenir la croissance a créé un environnement de taux très bas en zone euro. Le Brexit accroît encore la probabilité que cette situation dure longtemps. Or, cet environnement pourrait éroder le modèle économique des banques et des assureurs et inciter les investisseurs à une plus grande prise de risque et à investir dans des actifs peu liquides ;

  • l’hypothèse d’une re-tarification brutale des actifs financiers apparaît plus prégnante qu’en 2015 et pourrait être déclenchée par la survenue d’un événement mal anticipé par les marchés, dans un contexte géopolitique incertain. Sur le marché obligataire, par exemple, le stock des titres à taux désormais négatifs et la quasi-disparition des primes de risques témoignent d’une déconnexion entre la situation des emprunteurs et les valorisations ;
  • la stabilité de la croissance mondiale comme l’absence d’inflation n’ont pas permis de réduire le risque de crédit, et la hausse de l’endettement peine à se traduire en investissement productif capable de relancer la croissance ;
  • certaines évolutions structurelles à l’œuvre sur les marchés, comme la concentration des risques au sein des chambres de compensation ou le développement de la gestion passive obligent à une vigilance particulière.

Dans le même temps, d’autres risques pointés par le passé semblent se stabiliser, voire se réduire, à l’image de la fragmentation des marchés ou des difficultés des entreprises – notamment les PME – à accéder au financement par les marchés.

Mar. 19 juil. 2016 - BdF - Le financement des sociétés non financières est plus dynamique en France que dans les autres principaux pays de la zone euro

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié un  communiqué de presse dans lequel elle annonce les chiffres relatifs au financement des SNF pour le mois de mai 2016.

En mai 2016, la croissance annuelle du financement des sociétés non financières (SNF), hors financement par fonds propres, augmente légèrement à 4,9 %, au lieu de 4,2 % en avril. Le crédit bancaire accélère en mai (+ 5,4 % sur un an après + 4,6% en avril), en raison d’une opération exceptionnelle. L’endettement de marché reste également dynamique à + 4,1 % sur un an.

Sur les cinq dernières années, la croissance du financement des SNF a été globalement plus forte en France que dans les autres principaux pays de la zone euro, même si celle des SNF allemandes tend à la rejoindre au cours des derniers mois. En Espagne, la croissance du financement des SNF est encore un peu négative, de façon moins prononcée désormais qu’en Italie.

Financement des sociétés non financières
(Encours et flux non cvs en milliards d'euros, taux de croissance et taux d'intérêt en %)

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 19 juil. 2016 - Bank of England - La Banque d’Angleterre maintient son taux directeur à 0,5% et son programme de rachats d'actifs à 375 milliards de livres

Partagez
Noter cette article :

La Banque d'Angleterre a publié un communiqué de presse dans lequel elle annonce qu'elle maintient son taux directeur à 0,5% et son programme de rachats d'actifs à 375 milliards de livres, à l'issue de sa réunion de politique monétaire de mai.

Bank of England choisit de maintenir son taux d’intérêt directeur à 0.5%. Le conseil de politique financière s’est exprimé sur ce point à 8-1.

Statu quo également sur le montant des achats d’actifs qui est maintenu, également à l’unanimité, à 375 milliards de livres.

Quant à la croissance en Grande-Bretagne, elle reste en deçà des 2%.

Pour rappel, le taux d’intérêt directeur avait été rabaissé en mars 2009 à 0,5%. Il s’agit de son plus bas niveau depuis la création de l’institution en 1694.

Télécharger le document

Lien de secours

Mar. 19 juil. 2016 - Eurostat - La production industrielle en baisse de 1,2% dans la zone euro

Partagez
Noter cette article :

Eurostat a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs à la production industrielle pour le mois de mai 2016.

En mai 2016 par rapport à avril 2016, la production industrielle corrigée des variations saisonnières a diminué de 1,2% dans la zone euro (ZE19) et de 1,1% dans l'UE28, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. En avril 2016, la production industrielle avait augmenté de 1,4% dans la zone euro et de 1,5% dans l'UE28.

En mai 2016 par rapport à mai 2015, la production industrielle a progressé de 0,5% dans la zone euro et de 1,1% dans l'UE28.

Production industrielle

 

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 18 juil. 2016 - BdF - Rapport annuel de la balance des paiements et la position extérieure de la France 2015

Partagez
Noter cette article :

La Banque de France a publié le rapport annuel de la balance des paiements et la position extérieure de la France pour 2015.

En 2015, le solde des transactions courantes reste déficitaire de 4,4 milliards d’euros, soit 0,2 % du PIB. Le déficit se réduit toutefois sensiblement par rapport à 2014 (-22,8 milliards).

Le déficit des biens présente son niveau le plus faible depuis 2006, à -24,0 milliards d’euros contre -40,5 milliards en 2014. Son amélioration est due principalement à la diminution de la facture énergétique et dans une moindre mesure à l’accroissement du solde du négoce international.

Le solde des services enregistre une nette baisse, mais reste positif, à 8,8 milliards après 16,9 milliards en 2014. La diminution affecte un grand nombre de postes.

L’excédent des revenus s’établit à 10,9 milliards en 2015 après 0,8 milliard en 2014, notamment sous l’effet de la progression des dividendes reçus de l’étranger.

Les investissements directs étrangers en France ont atteint 36 milliards, un niveau non observé depuis 2008. Les investissements directs français à l’étranger sont de 34 milliards d’euros, confirmant ainsi la reprise constatée l’an passé.

Les opérations d’investissement de portefeuille se soldent en 2015 par des placements nets à l’étranger de 54 milliards d’euros, portant principalement sur des titres obligataires, tandis que les flux de prêts-emprunts aboutissent à des entrées nettes de fonds de 77 milliards.

La position extérieure nette, qui représente le patrimoine net de la France vis-à-vis du reste du monde, s’établit fin 2015 à -16,4 % du PIB. C’est nettement en-deçà du seuil européen d’alerte égal à 35 % du PIB.

Lun. 18 juil. 2016 - Eurostat - Déficit record du commerce de biens de l'UE avec la Chine à 180 milliards d'euros en 2015

Partagez
Noter cette article :

Eurostat a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs au volume des ventes du commerce de détail pour le mois de mai 2016.

Commerce de biens :

  • Chine: 1er partenaire de l'UE pour les importations en 2015, avec 1/5ème (20,3%) des importations totales de l'UE ;
  • Chine: 2ème partenaire de l'UE pour les exportations en 2015 (9,5% des exportations totales), après les États-Unis ;
  • Déficit de 180 mrds d'€ du commerce de biens de l'UE avec la Chine en 2015, du fait de l'envolée des importations ;
  • Machines & véhicules prédominent tant dans les exportations que dans les importations ;
  • Déficit avec la Chine enregistré par tous les États membres de l'UE, sauf l'Allemagne et la Finlande.

Commerce de services :

  • Excédent de 10,3 mrds d'€ du commerce de services de l'UE avec la Chine en 2015, du fait de l'envolée des exportations.

Investissements directs étrangers :

  • UE: investisseur net avec la Chine en 2014.

Évolution des exportations et importations de biens de l’UE avec la Chine, 2005-2015
(en milliards d’euros)

Télécharger le document

Lien de secours

Mots-clés : Eurostat

Lun. 18 juil. 2016 - CVMO - Proposition de modifications aux obligations relatives à la garde et à d’autres obligations des courtiers, des conseillers et des gestionnaires de fonds d’investissement

Partagez
Noter cette article :

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières ont publié le projet de Règlement modifiant le Règlement 31-103 sur les obligations et dispenses d’inscription et les obligations continues des personnes inscrites (le Règlement 31‑103) et le projet de Règlement modifiant le Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l’inscription. Les modifications qui y figurent visent notamment à rehausser les obligations relatives à la garde pour certaines personnes inscrites, à donner des précisions sur les activités que peuvent exercer les courtiers sur le marché dispensé et à intégrer dans le Règlement 31‑103 une dispense de certaines obligations prévues par la deuxième phase du modèle de relation client-conseiller (la deuxième phase du MRCC).

Les projets de modification des obligations relatives à la garde visent à gérer les risques potentiels de l’utilisation d’intermédiaires, à renforcer la protection des actifs des clients et à codifier les meilleures pratiques actuelles en matière de garde.

« La sécurité des actifs des clients constitue un élément fondamental du mandat de protection des investisseurs dont les ACVM sont investies. Les projets de modification ont pour objectif de renforcer la protection des investisseurs, de clarifier certaines obligations réglementaires et d’améliorer l’efficience du marché », a affirmé Louis Morisset, président des ACVM et président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers.

Les projets de modification comportent aussi des modifications au Règlement 31-103 et à son instruction générale aux fins suivantes :

  • donner des précisions sur les activités que peuvent exercer les courtiers sur le marché dispensé concernant les opérations sur les titres placés au moyen d’un prospectus;
  • étendre la dispense actuelle de l’obligation d’inscription à titre de courtier de façon à ce que le conseiller inscrit puisse faire des opérations sur les titres des fonds d’investissement si celui-ci ou un membre du même groupe gère le fonds d’investissement et que certaines conditions sont réunies;
  • rendre permanente une dispense temporaire relative à la deuxième phase du MRCC accordée en mai 2015;
  • mettre à jour les instructions concernant la transmission de l’information exigée dans le cadre de la deuxième phase du MRCC afin de répondre à certaines questions soulevées au cours de sa mise en œuvre.

Les ACVM invitent les intéressés à commenter les projets de modification, dont on peut prendre connaissance sur les sites Web de leurs membres. La consultation prend fin le 5 octobre prochain.

Télécharger le document

Lien de secours

Lun. 18 juil. 2016 - BCE - Statistiques relatives aux émissions de titres de la zone euro : mai 2016

Partagez
Noter cette article :

La Banque centrale européenne a publié un communiqué de presse dans lequel elle détaille les chiffres relatifs aux émissions de titres de la zone euro pour le mois de mai 2016.

Le taux de variation annuel de l'encours des titres de créance émis par les résidents de la zone euro s'est établi à - 0,5 % en mai 2016, contre - 0,9 % en avril.

En ce qui concerne l'encours des actions cotées émises par les résidents de la zone euro, la progression annuelle est ressortie à 0,9 % en mai 2016, sans changement par rapport à avril.

Le taux de croissance annuel de l'encours des titres de créance émis par les sociétés non financières a augmenté, passant de 4,1 % en avril 2016 à 6,0 % en mai.

Télécharger le document

Lien de secours

Zone :

Categorie :

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

Tous les champs sont obligatoires.

Operation in progress

Une erreur est survenur lors de l'envoi du message

Votre message a bien été envoyé

MemoFin Feedback vous permet de nous signaler les problèmes que vous rencontrez, de suggérer de nouvelles fonctionnalités ou de nous envoyer des commentaires d'ordre plus général.

 

Saisissez votre message ci-dessous :